Un employé de maison du ministre de la défense israélien accusé d’espionnage pour l’Iran

Un employé chargé du ménage de la résidence du ministre israélien de la défense, Benny Gantz, a été mis en examen, jeudi 18 novembre, pour espionnage au profit de l’Iran. Selon l’acte d’accusation, qui est corroboré par une confession de l’accusé, Omri Goren Gorochovsky, 37 ans, aurait proposé aux hackers de Black Shadow de leur fournir des informations et même d’introduire un logiciel espion dans l’ordinateur personnel du ministre.

Présenté comme lié à Téhéran, le groupe Black Shadow s’est illustré en décembre 2020 en attaquant la compagnie d’assurance israélienne Shirbit après s’être infiltré dans les serveurs de Cyberserve, un site d’hébergement. Leur demande d’une rançon de 1 million de dollars (885 000 euros) n’ayant pas été satisfaite, ils ont mis en ligne les coordonnées de milliers d’utilisateurs de l’application Atraf, populaire dans la communauté LGBTQ + israélienne.

Benny Gantz, une cible de choix

Omri Goren Gorochovsky aurait envoyé aux hackers, sur la messagerie chiffrée Telegram, une série de photos prises dans la résidence de Benny Gantz à Rosh Ha’ayin, une ville de la grande banlieue de Tel-Aviv et limitrophe de la Cisjordanie. On y trouve l’ordinateur du ministre de la défense, certains papiers militaires, mais aussi des archives plus personnelles. L’interaction n’a duré que quelques jours, selon les services de sécurité israéliens : du 31 octobre jusqu’à l’arrestation de l’homme de ménage, le 4 novembre. L’information était jusqu’ici demeurée confidentielle, comme c’est souvent le cas en Israël.

C’est une série d’articles sur Black Shadow qui aurait inspiré M. Goren. La compagnie de nettoyage qu’il a créée avec un associé fournit ses services à la famille Gantz depuis plusieurs années. Il se serait alors rendu compte qu’il tenait une mine d’or entre ses mains.

En Israël, l’Iran est dans tous les esprits, à tout moment. C’est l’ennemi numéro un. Introduire une taupe dans l’entourage du ministre de la défense israélien serait une prise d’envergure pour la République islamique, avec laquelle Israël est en guerre. Une guerre souvent clandestine et parfois impressionnante de par son audace technologique.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Attaque contre un pétrolier israélien à Oman : Washington accuse l’Iran

Ancien chef d’état-major, Benny Gantz fait depuis longtemps partie des cibles de choix. En 2019, son téléphone personnel avait ainsi été piraté par des agents iraniens, selon le Shin Bet, le service de renseignement intérieur israélien. Fin octobre, un groupe de hackers opérant sous le nom de Moses Staff (« Bâton de Moïse »), qui dit vouloir « exposer les crimes sionistes », avait publié des photos personnelles de Benny Gantz avec ce message : « Nous avons un œil sur vous depuis des années, à chaque moment et à chaque pas. »

Il vous reste 34.14% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

We wish to say thanks to the writer of this short article for this amazing content

Un employé de maison du ministre de la défense israélien accusé d’espionnage pour l’Iran

Decode The News Podcast