July 24, 2021

Fake News: La télévision cubaine ment, CiberCuba n’a pas publié la démission du vice-ministre de l’Intérieur

La télévision cubaine a encore une fois menti en assurant que CiberCuba a publié la nouvelle de la démission supposée du vice-ministre de l’Intérieur, Jesús Manuel Burón Tabit, diffusée et reproduite par divers médias de presse internationaux.

Dans un reportage diffusé sur l’émission stellaire du National Newscast, ils ont déclaré « que CiberCuba elle a été forcée de démentir l’information, « alors qu’ils montraient à l’écran notre note sur la déclaration publiée par le Centre international de presse, qui a été rapportée aux médias qui ont donné la nouvelle de la démission.

Paradoxalement, dans un reportage où la chaîne publique dénonce le manque d’éthique ou le mauvais exercice des médias lors de la diffusion d’informations non vérifiées, la star a grossièrement menti à ses téléspectateurs en disant que CiberCuba qu'”ils n’avaient pas d’alternative à la paperasse dans laquelle ils étaient impliqués pour ne pas se conformer aux règles élémentaires du journalisme”.

Il suffit de revoir les informations publiées hier dans notre média pour vérifier que la télévision cubaine ne dit pas la vérité, et que le mensonge est commis par elles en nous donnant un exemple de diffusion de fausses nouvelles et s’assurer que nous publions une histoire qu’ils ne pourraient pas montrer parce qu’elle n’existe pas.

Qu’ils ne pouvaient que mettre à l’écran notre note sur le démenti officiel et pas le précédent sur la démission supposée est parce que le précédent, tout simplement, n’a pas été fait, après une décision éditoriale de ne pas faire écho à des informations qui citaient des sources et des données que nous ne pouvions pas comparer.

Malgré la campagne de dénigrement dont CiberCuba C’est un objet à la télévision d’État puisqu’ils nous classent comme « un média devenu tristement célèbre pour diffuser de fausses nouvelles de notre pays », CiberCuba il ne fait pas écho aux canulars, fake news, manipulations ou mensonges.

Dans leur empressement à discréditer le travail de ceux qui ne reproduisent pas le discours du parti au pouvoir, ils en sont venus à nous associer à de prétendues actions de déstabilisation au sein de l’île, ce qui a été rejeté et nié avec des arguments dans un éditorial publié dans notre environnement.

Ce n’est pas la première fois, cependant, que les médias d’État ont recours à des manipulations et des mensonges pour discréditer le travail de la presse indépendante, y compris nous-mêmes, mais dans le contexte actuel de troubles sociaux, de protestations et d’une résurgence de la répression et de la censure à Cuba. est doublement irresponsable d’utiliser cette ressource très galvaudée au service de déformer les faits.

Ils préfèrent recourir à la tromperie au lieu d’aborder avec le sérieux requis par les manifestations dans le pays, déclenchées le 11 juillet à la suite du mécontentement d’une grande partie de la population cubaine, fatiguée de souffrir du manque de liberté, de la répression, et les lacunes et les difficultés dans tous les domaines.

Nous avons besoin de votre aide:

Comme toi, des milliers de Cubains ils lisent et soutiennent le journalisme indépendant de CiberCuba. Notre indépendance éditoriale commence par notre indépendance économique : aucune organisation dans aucun pays ne finance CiberCuba. Nous faisons notre propre agenda, nous publions nos opinions et nous donnons la parole à tous les Cubains, sans influences extérieures.

Notre journal n’a été financé jusqu’à aujourd’hui que par la publicité et les fonds propres, mais cela limite ce que nous pouvons faire. C’est pourquoi nous demandons votre aide. Votre contribution financière nous permettra de mener plus d’actions de journalisme d’investigation et d’augmenter le nombre de collaborateurs qui reportent depuis l’île, tout en préservant notre indépendance éditoriale. Toute contribution, grande ou petite, sera très précieuse pour notre avenir. À partir de seulement 5 $ et avec seulement une minute de votre temps, vous pouvez collaborer avec CiberCuba. Merci.

Contribuez maintenant