July 25, 2021

« Verstappen ne m’a pas laissé de place » | Ciel Sportif

Lewis Hamilton remporte Silverstone pour la huitième fois au terme d’un GP qui a débuté par le contact qui a coûté l’abandon de Verstappen et une pénalité de 10″ : “Max ne m’a pas laissé de place, mais le règlement parle clairement et la trajectoire en courbe était la mienne . Je ne lèverai pas mon pied contre lui. J’ai pris le penalty et j’ai continué à travailler, je ne m’attendais pas à une Ferrari aussi rapide.

GP SILVERSTONE, FAITS SAILLANTS – L’INCIDENT DE VERSTAPPEN

Lewis Hamilton continuer à réécrire le livre de enregistrer: huitième victoire a Pierre d’argent, les 99e au général en carrière et la quatrième en 2021, qui lui permettent de raccourcir les distances au classement sur Max Verstappen, hors de combat après un tour suite à un contact avec la Mercedes du Britannique, pénalisé de 10 ” mais capable d’une belle remontée sur Leclerc, dépassé en finale.

« Je ne m’attendais pas à une Ferrari si rapide »

Profiter de la victoire après ce qui s’est passé avec Max ? Absolument. j’ai pris la peine – a commenté Hamilton à Sky Sport – et à partir des images, de la vidéo que j’ai vue et de ce que j’ai ressenti à l’intérieur du cockpit, j’espère que tout le monde a décrit l’accident de la bonne manière pour les fans. Les règles disent que lorsque votre aileron avant est au niveau du pneu arrière de la voiture qui précède, la courbe est la sienne. Si vous êtes côte à côte, la courbe est à vous. Et j’étais flanqué. Puis la courbe était la mienne. Max ne voulait évidemment pas que je le dépasse et c’est ce qui s’est passé. La course, c’est la course. Je ne ressens aucune hostilité, cependant, lui, mais il faut savoir que même si tout le monde lève le pied quand on se bat avec Max, je ne suis pas comme ça. Je suis ici pour me battre et je n’abandonnerai pas si facilement. “

“J’ai pris le penalty et j’ai continué à travailler”

« C’est vraiment quelque chose accablant – Hamilton a déclaré à la fin de la course -. Beau temps, avec le meilleur public du monde. Notre public est le meilleur au monde. Je n’aurais pas pu faire tout cela sans le travail extraordinaire de Valtteri et de l’équipe. Remonter avec la pénalité ? C’est dur. J’ai tout donné ce week-end. Je suis allé à l’usine pour essayer d’extraire ces dixièmes de performances supplémentaires. Je suis fier de tous les gars, ils continuent à travailler même si nous sommes en retard. A l’approche de la course, je savais que je devais affronter un rival agressif comme Max. Aujourd’hui je suis à côté de lui et il ne m’a jamais laissé de place. Mais au-delà de la sanction – que je sois d’accord ou non – J’ai pris le coup et j’ai continué à travailler essayer de faire mon travail et profiter du public ».