July 24, 2021

Insigne-Napoli : silence. Mais le club demande à la Belgique de voter pour son but…

Avec un tweet, le club relance son soutien au joueur dans la course au meilleur but de l’Euro 2020. Signe du dégel, en attendant la rencontre entre l’interprète du “tiraggir” et De Laurentiis

Il était une fois une publicité qui disait « un appel téléphonique prolonge votre vie ». Les temps changent, les téléphones n’ont plus de fils et à l’heure des réseaux sociaux, même un message peut prolonger votre vie. En l’occurrence, la référence est au tweet de Napoli ce matin, qui relance celui de l’équipe nationale italienne en soutien à Lorenzo Insigne et son but contre la Belgique, qui peut être élu meilleur de la saison parmi les 10 présélectionnés par l’UEFA.

Signaux

Un petit geste qui pourrait aussi être interprété avec optimisme comme le signe d’un dégel entre le club et son capitaine. Lorenzo, bien que concentré sur le Championnat d’Europe, n’a pas manqué les vœux retardés ou oubliés pour son 30e anniversaire le 4 juin dernier. Alors force est de constater qu’à l’occasion du renouvellement du contrat le face à face entre Aurelio De Laurentiis et le seul joueur à émerger du secteur des jeunes bleus, qui se déroulera dans la première décade d’août, deviendra décisif. Le joueur a toujours dit vouloir rester à vie en portant le maillot de sa ville, Spalletti l’apprécie et De Laurentiis devra trouver l’équilibre entre les attentes économiques du joueur et un salaire à réduire compte tenu de la baisse du chiffre d’affaires dans le deux dernières années caractérisées par une pandémie.

Une grande beauté

Et tandis que le slogan du marché sur la permanence ou non d’Insigne à Naples fait rage, il existe un autre slogan plus intelligent également sous forme de hashtag : #tiraggir de Lorenzo. Celui qui a créé une sorte de marque internationale avec laquelle Insigne se reconnaît justement dans le splendide but inscrit contre la Belgique. Gagner également le sondage Uefa serait une nouvelle reconnaissance de la Grande Beauté exprimée au Championnat d’Europe par Mancini et son « 10 » napolitain.

.