July 24, 2021

Hyvia : la propulsion hydrogène selon Renault

L’entreprise française dévoile le projet Hyvia, un écosystème complet basé sur l’« hydrogène vert » pour favoriser la mobilité zéro émission

Le projet Hyvia est né de la collaboration entre Renault et Plug Power, une entreprise américaine engagée dans le développement de systèmes de pile à combustible à hydrogène. Un écosystème complet qui proposera la production, le stockage et la distribution de l’hydrogène dit « vert » obtenu par électrolyse de l’eau et qui permet une mobilité zéro émission de CO2. L’usine Hyvia, où « Hy » signifie hydrogène et « via », du latin rue, envisage la création dès fin 2021 d’une série de bornes de recharge opérationnelles capables de desservir les nouveaux véhicules utilitaires Renault spécifiquement conçus tels comme le Master Van H2-Tech dédié au transport de marchandises avec 12 mètres cubes de volume utile et une autonomie allant jusqu’à 500 km, le Master Chassis Cab H2-Tech avec 19 mètres cubes de volume et une autonomie d’environ 250 km et , enfin, le Master Citybus H2-Tech, un minibus urbain conçu pour le transport d’une quinzaine de personnes avec une autonomie d’environ 300 km.

Architecture à double alimentation

Les véhicules conçus par la maison du losange ont une architecture à double alimentation basée sur l’utilisation d’une double énergie : l’électricité et l’hydrogène. L’autonomie totale est égale à 500 km, 100 km sont obtenus grâce à l’électricité, les 400 km restants sont garantis par l’hydrogène. Les trois véhicules sont équipés de batteries de 33 kWh, d’une pile à combustible de 30 kW et de réservoirs de capacité variable de 3 à 7 kg d’hydrogène selon les versions.

Les bornes de recharge

L’écosystème créé par la joint-venture a pour centre opérationnel la France, où un réseau de plus de 100 stations capables de fournir plus de 40 tonnes d’hydrogène par jour a déjà été mis en place. L’activité est divisée en quatre sites distincts : Villiers Saint-Frédéric, Flins, Batilly et Gretz Amainvilliers. L’offre sera prochainement étendue à toute l’Europe et s’appuiera sur des services de financement et de maintenance dédiés directement gérés par le réseau de concessionnaires Renault. Pour l’instant, les efforts de collaboration entre les deux grands groupes sont totalement concentrés sur le marché des véhicules utilitaires, mais il n’est pas totalement exclu qu’à l’avenir des solutions spécifiques pour les voitures soient imaginées.

.