August 5, 2021

Allemagne, une inondation ravage deux régions : au moins 58 morts et des dizaines de disparus. Barrage menacé d’effondrement, trois villes évacuées. Merkel : « Catastrophe ». Le ministre : “La faute au changement climatique”

Au moins 58 morts, et des dizaines de personnes disparues. Le nombre de victimes des inondations qui ont dévasté l’ouest du pays continue d’augmenter Allemagne, détruire des maisons e traîner des voitures dans l’eau. De fortes pluies et des inondations ont touché deux atterrisseurs en particulier, le Norderno-Vestfalia et le Rhénanie-Palatinat. Et seulement dans cette dernière région, selon le ministre de l’Intérieur, Roger Lewentz (Spd), sont comptés parmi les 50 et 70 personnes portées disparues. Au moins 200 000 sont restés sans électricité. Et maintenant, le risque est que le diga à Steinbach en Rhénanie du Nord-Westphalie, définie comme « très instable », s’effondre. A tel point que les autorités ont arrangé évacuation des villes de Schweinheim, Flamersheim e Palmersheim.

UNE “catastrophe», comme la chancelière l’a défini à deux reprises Angela Merkel, aujourd’hui à Washington, dû, selon le président du land de Rhénanie du Nord-Westphalie et candidat de la CDU à la chancellerie, Armin Laschet, et le ministre de l’Environnement, Svenja Schulze, ai les changements climatiques. L’accumulation de fortes pluies, a déclaré Laschet aux médias allemands, suggère qu’il est “nécessaire d’accélérer les mesures de protection du climat”. “Le changement climatique est arrivé en Allemagne», a tweeté le ministre à la place. “Les événements – a-t-il ajouté – montrent la force avec laquelle les conséquences du changement climatique peuvent nous affecter tous et combien il est important de se préparer encore mieux à de tels événements météorologiques extrêmes à l’avenir”. Dans le même ordre d’idées, le commentaire du ministre de l’Intérieur, qui est lui aussi convaincu que les inondations de ces heures sont « la conséquence du changement climatique » auquel il faut mieux se préparer.

Angela Merkel, après avoir exprimé ses condoléances aux victimes et sa proximité avec la famille, s’est exprimée dans un communiqué soulignant que “parler de fortes pluies et d’inondations, décrit la situation de manière insuffisante. C’est vraiment une catastrophe ». La chancelière s’est dite “choquée par les nouvelles qui me parviennent”, parlant de “lieux submergés par les eaux”, mais sans donner de nombre précis de victimes. « J’exprime ma douleur. Nous n’avons pas encore les chiffres, mais ils seront nombreux», a-t-il déclaré, précisant que « tout sera mis en œuvre pour retrouver les disparus ». La chancelière a ensuite remercié les sauveteurs pour leur « travail acharné ». “Nous savons qu’en partie c’est aussi très très dangereux ce qu’ils font”. Parmi les victimes de l’inondation, en effet, également deux pompiers décédés alors qu’ils apportaient de l’aide.

Une catastrophe pour laquelle le Président de la République, Sergio Mattarella, il a tenu à adresser son message de proximité à la piscine allemande : « C’est avec une profonde tristesse que je suis les nouvelles très sérieuses qui arrivent en ces heures – notamment – ​​de Rhénanie du Nord-Westphalie et de Rhénanie-Palatinat. Toute l’Italie s’accroche dans la douleur au peuple allemand amical avec des sentiments de condoléances partagées pour cette catastrophe. Nos pensées affectueuses et notre solidarité vont aux familles des nombreuses victimes et personnes disparues. En cette triste circonstance, Monsieur le Président et cher ami, les plus sincères condoléances de la République italienne et les miennes vous parviennent ».

Pape Francesco il a dit à la place “Profondément affecté” des nouvelles de la violente tempête et des inondations en Allemagne. Le Pontife « se souvient dans la prière des personnes qui ont perdu la vie et exprime sa profonde participation à leurs familles. Priez spécialement pour les personnes toujours portées disparues, pour les blessés et pour ceux qui ont subi des dommages ou ont perdu leurs biens à cause de la force de la nature. En leur assurant, ainsi qu’aux forces de secours et aux sauveteurs, sa proximité spirituelle, le Pape François implore sur toute l’aide et la protection de Dieu ».

Le district de Bad Neuenahr Ahrweiler en Rhénanie-Palatinat est particulièrement touché, où 18 victimes ont été enregistrées. Alors que la police de Cologne parle de 20 morts dans la zone sud de la ville westphalienne, à Euskirchen. Des centaines, en revanche, ont été secourus grâce à l’aide de quelques bateaux dans la zone de Kordel, l’un des centres les plus touchés par l’inondation. Dans ce domaine, selon le photo, il n’y aurait pas de morts ni de disparus. En ce moment, je liaisons ferroviaires ont été suspendus dans une grande partie de la Rhénanie du Nord-Westphalie, l’une des régions les plus peuplées du pays. Le service météorologique allemand a prédit que les précipitations diminueraient au cours de la journée.

L’Allemagne n’est pas le seul pays touché par la très violente tempête. Aussi dans le Belgique de fortes pluies dans l’est ont causé victimes: 5 personnes décédées. Les inondations ont touché notamment la province de Liège, la Wallonie, mais aussi certaines régions de Flandre. Quatre corps des victimes ont été retrouvés à Verviers, une ville très proche de la frontière avec l’Allemagne. le La Meuse est sortie des berges à Namur, à une soixantaine de kilomètres au sud de Bruxelles, et à Liège, les autorités ont demandé à la population de quitter ses habitations près du fleuve.

Pour faire face à ce qui a été défini « Le pire mauvais temps des 300 dernières années », les autorités néerlandaises ont décidé de déployer l’armée dans le sud du pays. Également de la zone frontalière avec le Pays-Basen fait, dans la province du Limbourg, dans le sud-est, des dizaines de personnes ont été contraintes de fuir leurs maisons et de chercher refuge dans hôtels et centres sportifs. La tâche de l’armée est d’aider les gens à s’échapper après la fermeture de plusieurs routes et autoroutes en raison des inondations. Au moins six maisons se sont effondrées et 25 autres sont en danger.

La solidarité est venue immédiatement des institutions européennes. « Mes pensées vont aux familles des victimes des inondations dévastatrices en Belgique, en Allemagne, au Luxembourg et aux Pays-Bas et à ceux qui ont perdu leur maison. L’L’Union européenne est prête à aider“. Le président de la Commission européenne a écrit sur Twitter Ursula von der Leyen, sottolineando che « Les pays concernés peuvent avoir recours au mécanisme de protection civile de l’UE ». Pensée également partagée par le président de la Parlement européen, David Sassoli.