July 24, 2021

Varberg est furieux après le tacle de Bilal Hussein de l’AIK

Photo: ANDREAS L ERIKSSON / BILDBYRÅN

Le samedi après-midi d’André Boman à la Friends Arena s’est terminé après un peu plus d’une demi-heure.

Le joueur de Varberg est sorti blessé après un tampon de Bilal Hussein, qui a réussi sans avertissement.

– Je pensais que c’était clairement rouge, dit Boman après coup.

C’est dans une situation de milieu de terrain que Bilal Hussein de l’AIK a reçu une mauvaise réception sur une passe d’Eric Kahl et a été contraint de s’avancer pour devancer André Boman de Varberg sur le ballon.

Tout a atterri dans une collision où Hussein a frappé Boman sur le pied droit. Le joueur local a échappé à un avertissement, mais pour l’adversaire c’était fini.

– C’est mal ce piétinement, a déclaré Jens Fjällström de Discovery lorsque la rediffusion était à la télévision.

Boman a été remplacé avec une grande douleur et un pied enveloppé après seulement 34 minutes à Friends Arena en tête 1-0.

Par la suite, le joueur de 19 ans n’a pas hésité à critiquer le tacle.

– Je pensais que c’était rouge. Je l’ai tout de suite pensé, mais j’ai eu l’impression que personne n’avait vu la situation, plus qu’à la télévision à l’époque. Mais je pensais que c’était clairement rouge, je n’ai rien vécu de tel en fait.

Comment vas-tu?

– Ça hache, ça colle, mais ça va. On se sent mieux maintenant que pendant le match, pourrait-on dire. Mais je ne sais pas. Parmi les plus malades que j’ai traversés. Le plus gros match de sa carrière et puis tu te blesses… Juste une déception vraiment. Mais c’était génial. Je n’ai jamais été aussi marqué sur le fait d’être démasqué.

“Je me demande avec quoi diable vous voyez”

Il a vu le tacle se répéter.

– Puis ça a encore frappé mon pied, je peux dire.

Boman est soutenu par son coéquipier Oliver Stanisic, qui critique l’arbitre Mohammed Al-Hakim.

– Si vous allez voir l’arbitre et demandez pourquoi nous n’obtenons pas de coup franc, et que la réponse est « il joue avec le ballon »… Alors je me demande ce que vous voyez. Vous pouvez envoyer un joueur pour un tel tacle.

Bilal Hussein lui-même reste sans voix lorsqu’on lui pose des questions après coup.

– Je ne sais pas, je ne l’ai pas vu avec le recul. C’est allé si vite.

Il peut ensuite voir le clip.

– Aucune idée. C’est un duel qui va vite, commente le milieu de terrain de l’AIK.

Publié :