August 5, 2021

Blues de Harry Kane, “Chiligate” et le soldat Sissoko

  • Au programme : Croatie-Ecosse

Le sélectionneur écossais Steve Clarke félicite l'attaquant Che Adams après le match contre l'Angleterre à Wembley, qui s'est soldé par un nul 0-0, le 18 juin.

Malheur aux vaincus. Avec un seul point au compteur dans le groupe D, la Croatie et l’Ecosse n’ont d’autre choix que de s’imposer ce soir à Glasgow pour voir les huitièmes de finale. Finaliste de la Coupe du monde 2018 en Russie, la sélection des Balkans balbutie son football depuis le début de la compétition – défaite (0-1) contre l’Angleterre, nul difficile (1-1) contre la République tchèque. Mais la richesse de l’effectif croate offre plusieurs cartouches à l’entraîneur Zlatko Dalic face aux Ecossais, vaillant – comme contre les Trois Lions (0-0) – mais techniquement limité. « Nous n’avons pas montré le vrai visage de la Croatie lors des deux derniers matches », prévient Ivan Perisic, buteur contre les Tchèques.

Dans l’autre match du groupe, l’Angleterre et la République tchèque peuvent alterner leurs effectifs, les deux sélections sont qualifiées sans jouer, assurées de finir au pire parmi les quatre meilleurs troisièmes du groupe.

Croatie-Ecosse, mardi 22 juin, à 21h, sur BeIN Sports (et en direct sur Lemonde.fr)

Lire aussi Euro 2021 : un guide pour tout savoir sur les Bleus et les équipes qualifiées
Meilleur buteur de la Coupe du monde 2018, Harry Kane, le leader de l'attaque anglaise, n'a pas marqué lors de ses deux premiers matches à l'Euro 2021.

Harry Kane souffre. L’attaquant anglais, qui enchaîne les buts (23) et les passes (14) cette saison en Premier League avec Tottenham, ne parvient pas à retrouver, en équipe nationale, le niveau qui a fait de lui le meilleur buteur de la dernière Coupe du monde (6 buts). Mais il en faudra plus à Gareth Southgate, le sélectionneur, pour retirer sa confiance.

Kane, remplacé lors du match contre la Croatie et l’Ecosse, sera à nouveau le fer de lance de l’attaque anglaise pour la finale du Groupe D contre la République tchèque ce mardi soir au stade de Wembley. « Il est fondamental, non seulement pour les buts qu’il marque, mais aussi dans la construction du jeu et pour tout ce qu’il apporte à l’équipe. (…) C’est notre joueur le plus important, il n’y a aucun doute », a déclaré Southgate au lendemain du match nul décevant contre l’Écosse.

République tchèque-Angleterre, mardi 22 juin, à 21h, sur M6 et BeIN Sports (et en direct sur Lemonde.fr)

Lire aussi Euro 2021 : l’Angleterre, tout sur l’équipe

Dans le groupe B où les Pays-Bas s’étaient déjà qualifiés et la Macédoine du Nord éliminée, le suspense résidait dans l’affiche Ukraine-Autriche. Le but de Baumgartner sur corner a suffi au bonheur des Autrichiens (0-1) qui terminent deuxièmes et assurent leur qualification. Troisièmes avec trois points, les Ukrainiens ne sont pas sûrs de finir parmi les quatre premiers tiers.

Dans la soirée, les Danois ont joué un mauvais tour aux Russes en leur infligeant un sévère 4-1. Deuxièmes du groupe C – avec une seule victoire – les Scandinaves rejoignent la Belgique en huitièmes de finale, qui finit par prendre la tête du groupe après son succès contre la Finlande (2-0), le troisième en trois matchs pour les Diables rouges.

Lire aussi Euro 2021 football : calendrier des matchs, résultats et classements
  • Pendant ce temps… : une coupe à 25 000 euros

Dans une Copa América déjà marquée par le Covid-19, le Chili a traversé sa polémique. Six internationaux chiliens sont accusés d’avoir enfreint le protocole sanitaire après qu’un coiffeur a publié une vidéo sur les réseaux sociaux le montrant dans une pièce parmi des joueurs, dont Arturo Vidal, le milieu de terrain de l’Inter Milan.

Mais la polémique pourrait virer au scandale, certains journaux affirmant que des femmes ont été invitées à l’hôtel de Cuiabá (Brésil) où est logée la sélection. Information démentie par la fédération chilienne. En attendant, la Conmebol (la confédération sud-américaine de football) a infligé une amende de 25 000 euros au Chili pour non-respect de la bulle.

  • Dans la lucarne : les joueurs anglais en blond ? Accord


Phil Foden espère avoir lancé la mode de l’été. Le joueur de Manchester City, qui a teint ses cheveux coupés en blond avant l’Euro, a annoncé lors d’une conférence de presse que ses coéquipiers feraient de même si les Trois Lions gagnaient en finale le 11 juillet. « J’ai dit à l’équipe que si on allait à la fin de la compétition, tout le monde devait avoir la même coiffure que moi, et ils ont accepté », a déclaré le joueur de Manchester City, dans une interview à talk-sport. Tout de même, les hommes de Gareth Southgate doivent désormais gagner leur pari, ce qu’ils n’ont jamais réussi à faire en seize éditions de la compétition.

  • Un coin de ciel bleu : bonjour il y a à nouveau Moussa Sissoko

Corentin Tolisso, Moussa Sissoko, Kurt Zouma et Kingsley Coman en formation à Budapest.

Sa présence vous a peut-être échappé, mais Moussa Sissoko est bien dans la liste des 26 Bleus pour cet Euro. Pour l’instant, le soldat préféré de Didier Deschamps serait plutôt un soldat de réserve. Dans les tribunes contre l’Allemagne, remplaçant (sans entrer en jeu) contre la Hongrie, le milieu de terrain a vu la situation sans état d’âme. Pas le genre de maison.

Dans une interview donnée lundi à West France, l’ancien toulousain confie son bonheur d’être déjà là et se dit prêt. « Chacun connaît sa place. Karim [Benzema], Kylian [Mbappé], cria [Griezmann] sont des stars… Il faut accepter leur statut, a de nouveau reconnu Sissoko. Moi qui ai moins de statut, j’en suis toujours fier. Je ne l’échangerais pour rien au monde. “

A propos de son statut supposé de « chéri » de Deschamps, Sissoko avoue que le coach l’aime bien “Mais comme les autres joueurs”, il a dit. « Je suis ici depuis longtemps, c’est peut-être plus facile pour lui de me parler qu’avec des joueurs plus jeunes. ” Paroles d’un soldat.

  • Fly replay : ambiance électrique entre Budapest et Munich

« C’est extrêmement nocif et dangereux de mélanger sport et politique (…) les Allemands le savent bien. “

A l’approche du match Allemagne-Hongrie décisif pour la qualification dans le groupe de France mercredi soir, à Munich, la ville hôte de la rencontre a proposé à l’UEFA d’illuminer le stade de l’Allianz Arena aux couleurs de l’arc-en-ciel de la communauté LGBT. Une manière de protester contre une loi adoptée le 15 juin par le Parlement hongrois visant à interdire “Montrer l’homosexualité” aux mineurs.

Colère du ministre hongrois des Affaires étrangères : « Il est extrêmement nocif et dangereux de mélanger sport et politique », a déclaré lundi Peter Szijjarto, avant de glisser, dans une allusion au passé nazi de l’Allemagne : « L’expérience historique montre que c’est une mauvaise chose et plus que quiconque, les Allemands le savent bien. “

Lire aussi Euro 2021 : l’UEFA ouvre une enquête après des cris de banderole et de singe homophobes à Budapest

L’Ecosse devra se passer d’un de ses milieux de terrain pour chercher la victoire contre la Croatie, à Hampden Park à Glasgow. Billy Gilmour, 20 ans, qui avait débuté contre l’Angleterre, a été testé positif au Covid-19 lundi matin. La Fédération écossaise a indiqué qu’il resterait à l’isolement pendant dix jours. Cela compromettrait également sa participation à un éventuel huitième de finale le 27, 28 ou 29 juin. Côté anglais, Mason Mount et Ben Chilwell, cas contacts du jeune joueur écossais évoluant à Chelsea, ont été placés à l’isolement. Un coup dur pour les Trois Lions.

Notre sélection d’articles sur l’Euro 2021


visit this web-site