August 5, 2021

Le Danemark se qualifie miraculeusement derrière la Belgique

Ce lundi soir, dans la chaleur de Saint-Pétersbourg, c’était l’épilogue du groupe B. Une Belgique pragmatique a offert à la Finlande et une troisième victoire (2-0) en trois matches, grâce à des buts de Hradecky (contre son camp) et Lukaku, le troisième de cette compétition. Le gardien finlandais, infranchissable pendant la majeure partie du match, a dévié une tête de Vermaelen dans ses filets. Le colosse de l’Inter a ensuite doublé la fin de match, avec une frappe en pivot.

Après une première période insipide, les hommes entraînés par Roberto Martinez sont revenus plus forts dans le deuxième acte, dépassant l’un des deux novices de la compétition (avec la Macédoine du Nord). Surtout, cette rencontre a permis à trois cadres belges de regagner le onze de départ et le temps de jeu. Axel Witsel, de retour après une rupture du tendon d’Achille, a stabilisé l’entrejeu des Diables Rouges. Auteur de deux passes décisives, le Mancunien Kevin de Bruyne a logiquement été élu homme du match.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Euro 2021 : Markku Kanerva, l’artisan de l’éclosion de la Finlande

Eden Hazard, il a semblé retrouver quelques sensations. Il a joué tout le match, ce qui ne lui était jamais arrivé cette saison avec le Real Madrid. Pour leurs huitièmes de finale, les Belges affronteront un troisième de groupe le dimanche 27 juin à 21 heures à Séville.

Côté finlandais, il faudrait désormais un miracle pour rester dans le tournoi. La sélection nordique est dans une dérogation défavorable, en attendant les résultats des autres groupes. Les Huuhjakat ont terminé troisièmes du groupe devant la Russie éliminée, et leur total de trois points leur laisse peu d’espoir d’être repêchés parmi les quatre premiers tiers.

Le gardien danois Kasper Schmeichel a le sourire après la qualification du Danemark pour les huitièmes de finale.

Supplément d’âme

Dans l’autre match de poule, à Copenhague, la Russie a eu l’occasion d’ouvrir le score par Aleksandr Golovin, en début de match. Mais ce sont les Danois qui ont marqué le premier devant leur public grâce à une frappe flottante de Mikkel Damsgaard en fin de première période (1-0). A l’heure de jeu, Yussuf Poulsen a profité d’une passe en retrait d’un défenseur russe pour tromper le gardien de Sbornaïa à bout portant (2-0). Artem Dzyuba a ensuite relancé la Russie du point de penalty (2-1), mais Andreas Christensen, d’une frappe surpuissante, et Joakim Maehle ont scellé la victoire du Danemark (4-1).

Il faut croire que les planètes étaient alignées pour les coéquipiers de Christian Eriksen lundi soir. Dernière du groupe avec zéro point à l’entame de la dernière journée, la sélection scandinave profite de la victoire de la Belgique pour dépasser la Finlande et la Russie grâce à une meilleure différence de buts dans les confrontations directes entre les trois équipes. Une fin heureuse pour une sélection danoise passée par toutes les émotions en ce début d’Euro.

Victime d’un arrêt cardiaque lors du match Danemark-Finlande samedi 12 juin, Christian Eriksen, sorti de l’hôpital de Copenhague, avait rendu visite par surprise vendredi à ses coéquipiers. « Cela signifiait beaucoup pour les joueurs qui ne l’avaient pas vu, surtout ceux qui étaient proches de Christian. C’est une chose de le voir en vidéo et une autre de pouvoir le regarder dans les yeux », a expliqué dimanche le sélectionneur danois Kasper Hjulmand dans des propos rapportés par l’AFP. C’est peut-être le supplément d’âme qui a amené les Danois au stade Parken, devant 25 000 supporters.

Contrairement à la Belgique, le Danemark connaît déjà son prochain adversaire en huitièmes de finale. Les Scandinaves affronteront le Pays de Galles, deuxième du groupe A, le samedi 26 juin à 18h à Amsterdam.

Lire aussi Euro 2021 football : calendrier des matchs, résultats et classements

Notre sélection d’articles sur l’Euro 2021

look at this website