June 22, 2021

Richard Gasquet mord Gaston et se prépare à retrouver son ennemi juré

On ne traîne pas quand on a rendez-vous, ne serait-ce que pour affronter l’ogre de l’argile dans son antre. Le genre d’épouvantail que l’on essaie d’éviter à tout prix en temps normal. Richard Gasquet n’a pas traîné, mardi 1est Juin, sur le court Suzanne-Lenglen. En trois manches sèches et à peine plus d’une heure et demie de jeu, le vétéran français, surnommé jadis le “Petit Mozart du tennis” hexagonal, a effacé son compatriote Hugo Gaston (6-1, 6-4, 6-2) pour rejoindre le deuxième tour de Roland-Garros. Où l’attend une équation qu’il n’a jamais résolue : Rafael Nadal.

Contrairement à sa statue, inaugurée en bordure de cette édition sur l’esplanade face au court Philippe-Chatrier, Rafael Nadal n’est pas en métal. Mais, pour Richard Gasquet, la différence entre le Majorquin et un Terminator peut paraître minime. « Rafa, c’est le seul joueur que je n’ai jamais battu. Je l’ai affronté pendant dix-sept ans et je n’ai jamais gagné. C’est très désagréable”, a avoué les Français après sa rencontre. D’autant plus qu’il est le seul joueur du circuit à résister, encore et encore à sa méchanceté : Roger Federer et Novak Djokovic ont déjà cédé (rarement), pas Nadal.

Lisez notre chronique (à partir de 2018): Richard, la France est avec toi

Au terme de sa victoire – des débuts expéditifs avant un troisième set qui lui a presque échappé – face à l’Australien Alexei Popyrin (6-3, 6-3, 7-6 [7-3]), le triple vainqueur du Grand Chelem parisien était ravi de trouver un adversaire qu’il « Connu depuis l’enfance ». Et malgré ses titres à la pelle, le taureau Manacor n’oublie rien. Il se souvient avoir été battu, en 1999, par Richard Gasquet, lors des Petits As, à Tarbes (Hautes-Pyrénées), le championnat du monde officieux des moins de 14 ans. «Après cela, nous avons tous les deux eu de grandes carrières. ” Les deux joueurs avaient 13 ans et les références au tournoi de Tarbais commencent à courir sur la fève du Français. « C’est une telle connerie ! Honnêtement, le “tu l’as battu à 13 ans”, Je l’ai entendu mille fois”, esquiva le joueur – là où son adversaire remontait le temps tout seul.

Dix-septième affrontement, jusqu’ici unilatéral

Côté parcours remanié, Hugo Gaston a encore quelques années devant lui avant de rivaliser avec son compatriote. Mardi, le Français a clôturé son intermède enchanté de l’automne 2020. Huit mois après avoir atteint les huitièmes de finale en éliminant notamment l’ancien vainqueur Stan Wawrinka et tout près de rééditer l’exploit contre Dominic Thiem, le joueur toulousain n’a pas trouvé le des conditions qui ont permis à son jeu de surprendre le circuit. Et s’il exprimait « Beaucoup de frustrations » pour n’avoir pas réussi à mettre son jeu en place – bien aidé par Gasquet -, le Français a soufflé.

Sa défaite au premier tour lui permet de remettre son bon cap lors de l’édition précédente. Et le jeune joueur ne s’en plaindra pas : « C’est du lourd, car on m’en a beaucoup parlé, à n’importe quelle conférence de presse. Je veux aller de l’avant et me concentrer uniquement sur l’avenir. “ Si Richard Gasquet prédit que cet avenir sera beau pour Gaston, « La prochaine génération du tennis français », il devra revenir Porte d’Auteuil et briller à nouveau. Ne plus être qualifié de ” surprendre “. Après son élimination, conjuguée notamment à celle de Lucas Pouille mardi, le contingent français s’amenuise. Ils ne sont que trois, chez les hommes, à avoir franchi le premier tour – un triste record historique -, et quatre chez les femmes.

Lire aussi Roland-Garros : Gaël Monfils, Fiona Ferro et Kristina Mladenovic passent le premier tour

Jeudi, Richard Gasquet a rendez-vous. Pas à l’histoire, le Bitterois avoue qu’il n’a plus ses jambes d’antan et a haleté, en conférence de presse, au moment de ” prendre la pose [sa] vieille croûte “, mais avec son adversaire le plus intime. “Il y a trois ans, c’était un con, alors j’espère m’amuser”, murmura le Français, ” heureux de [se] de pouvoir le jouer à Roland-Garros » une fois de plus.

Parce qu’à 35 ans, « Et clairement pas du même niveau », sourit Gasquet, nul ne sait si et quand une dix-huitième rencontre suivra ce dix-septième match entre les deux hommes. « Je n’ai pas encore beaucoup de Roland-Garros à jouer, alors je veux en profiter. ” Grand joueur de belote devant l’éternel – il a même payé sa passion avec l’isolement lors du dernier US Open – Richard Gasquet détesterait se retrouver à la hotte. Était-ce contre le maître incontesté de Roland-Garros.

description