June 23, 2021

les Français trébuchent au premier tour

La deuxième journée du tournoi de Roland-Garros, lundi 31 mai, n’a pas vraiment été très favorable aux Français. Les résultats sont à peine plus brillants que celui du premier jour, dimanche, où Enzo Couacaud (177e au classement ATP) avait été le seul rescapé parmi les neuf Français alignés.

Lundi, si Caroline Garcia et Harmony Tan ont passé le premier tour, Alizé Cornet, Jo-Wilfried Tsonga, Pierre-Hugues Herbert, Benoît Paire, Arthur Rinderknech ou encore Arthur Cazaux et Mathias Bourgue ont déjà terminé avec la terre battue parisienne.

Benoit Paire lundi 31 mai lors de son match contre Casper Ruud.

Benoît Paire a perdu contre le Norvégien Casper Ruud (15e au classement ATP), mais il s’est battu. Après avoir remporté le premier set 7-5, l’enfant terrible du tennis français a connu un passage à vide, perdant huit matchs de suite, ce qui lui a coûté les deuxième et troisième sets.

Courageusement, l’Avignonnais refait surface. Soutenu par le public du court Simonne-Mathieu, puissant au service et présent à la volée, Paire a même réussi à pousser son adversaire, récent vainqueur du tournoi de Genève. Le Français quitte la porte d’Auteuil avec les honneurs sur une défaite en quatre sets : 5-7, 6-2, 6-1, 7-6.

Une défaite de plus pour le – toujours – 40e joueur mondial qui, avant d’arriver à Roland-Garros, avait perdu quatorze fois lors de ses seize derniers matches.

  • Rinderknech et Bourgue emportés, un petit set pour Cazaux

Face à un Marin Cilic (47e monde) sans résultat, Arthur Rinderknech (118e) ne pesait pas lourd. Le Croate s’est avéré supérieur et, bien qu’il ait rencontré une certaine opposition dans le premier set, le reste du match a été à sens unique jusqu’à ce qu’il gagne 7-6 (6), 6-1, 6-2.

Invité au tournoi de Paris, Arthur Cazaux, 18 ans, qui faisait ses débuts en Grand Chelem dans le circuit senior, a réussi à arracher un set au Polonais Kamil Majchrzak, 126e monde, ne cédant qu’après 3:28 du match, 6-4, 2-6, 6-4, 6-4.

Mathias Bourgue, 197e mondial, a quant à lui cédé à l’Allemand Dominik Köpfer en trois sets (6-3, 6-3, 6-4) et un peu plus de deux heures de jeu.

  • Pierre-Hugues Herbert proche de l’exploit

Pierre-Hugues Herbert a joué un match solide contre l’Italien Jannik Sinner. Fidèle à son jeu offensif, le Français Pierre-Hugues Herbert (85e au classement ATP) a failli signer l’exploit du jour. Après un début de match difficile sur le court Suzanne-Lenglen, l’Alsacien a livré une bataille acharnée contre l’Italien Jannik Sinner (6e), l’un des rares joueurs à avoir bousculé Rafael Nadal dans son jardin de la porte d’Auteuil.

Le défi qui lui était proposé s’annonçait difficile à relever. « P2H » a finalement perdu en cinq sets et 3h23 de jeu, après avoir obtenu une balle de match dans le quatrième set : 6-1, 4-6, 6-7, 7-5, 6-4.

  • Caroline Garcia sans forcer

Caroline Garcia a gagné en deux sets contre l'Allemande Laura Siegemund.

Sur le court Suzanne-Lenglen, en début d’après-midi, Caroline Garcia (58e) était attendue pour son entrée en lice face à l’Allemande Laura Siegemund (55e). La Lyonnaise, qui a récemment changé d’entraîneur et a peu joué en 2021, s’est facilement imposée face à un Siegemund vite dépassé par la puissance et les retours de la Française. Après un premier tour remporté sans forcer (6-3), Garcia a conclu le second en vingt-deux petites minutes (6-1), profitant des nombreuses erreurs de son adversaire. Elle affrontera la Slovène Polona Hercog, 73 ans mercredie mondial, qui, de son côté, s’est imposé face à la Néerlandaise Kiki Bertens.

  • Sortie d’entrée Alizé Cornet

Alizé Cornet a perdu en deux sets face à son compatriote Harmony Tan, 23 ans, qui a remporté son premier match à la Porte d'Auteuil.

Le tournoi s’est arrêté au départ pour Alizé Cornet, 65 anse mondiale, battue par sa compatriote Harmony Tan (6-4, 6-4). Ce dernier (23 ans), 149e mondiale et bénéficiaire d’une invitation, n’avait jamais passé le premier tour de la Majeure parisienne en deux participations (2019 et 2020).

Le scénario des deux manches était identique : un break rapide pour Cornet, qui se saborde ensuite en multipliant les fautes directes (31 au total dans le match). Le 149e mondiale a remporté la première victoire en Grand Chelem de sa carrière et sa troisième de l’année contre un membre du top 100. « Ma plus belle victoire », a-t-elle déclaré après le match.

  • Jo-Wilfried Tsonga ne passe pas le premier tour

Jo-Wilfried Tsonga a été éliminé dès son entrée à Roland-Garros après une défaite face au Japonais Yoshihito Nishioka le 31 mai 2021.

Pour son retour en Grand Chelem après plus d’un an de blessure au dos, Jo-Wilfried Tsonga aura combattu près de trois heures avant d’être éliminé dès son entrée dans la compétition à Roland-Garros par le Japonais Yoshihito Nishioka (57e joueur mondial) en quatre sets, 6-4, 6-2, 3-6, 7-6 (7/5).

Grimaçant sur plusieurs points dans un court Suzanne-Lenglen désert en milieu de match à cause d’un couvre-feu, Tsonga a peiné à revenir à deux sets à un, avant de lâcher prise dans le tie-break du quatrième set, dans lequel il va ont cependant mené 4-1. Le Manceau de 36 ans s’est replié sur le 77e place mondiale, n’aura donc remporté qu’un seul match cette année sur les sept qu’il a disputés depuis son retour sur les courts en février à Montpellier.

Roland-Garros 2021 : Serena Williams et Federer tranquilles, Medvedev brise la malédiction,

Serena Williams a ouvert avec succès les séances nocturnes de Roland-Garros avec une victoire sur la Roumaine Irina-Camelia Begu (74e) en deux sets 7-6, 6-2 lundi 31 mai au soir.

A 39 ans, l’Américaine est toujours à la recherche d’une 24e couronne du Grand Chelem qui lui permettrait d’égaler le record de tous les temps des titres majeurs détenu par l’Australienne Margaret Court. Serena Williams, dont les chaussures portent l’inscription “Je n’arrêterai jamais”, affrontera une autre Roumaine, Mihaela Buzarnescu, au deuxième tour.

La Polonaise Iga Swiatek, tenante du titre à Paris, a pour sa part fêté ses 20e anniversaire sur le court Philippe-Chatrier en dominant la Slovène Kaja Juvan (6-0, 7-5).

L’Espagnole Garbine Muguruza, 13 anse vainqueur du monde et vainqueur en 2016 mais handicapé par des maux de dos, a été éliminé par l’Ukrainienne Marta Kostyuk (81e) en deux sets 6-1, 6-4.

Chez les hommes, le Suisse Roger Federer a fait une entrée tranquille à Roland-Garros pour son premier match du Grand Chelem en seize mois : il a dominé le qualifié ouzbek Denis Istomin (204e) 6-2, 6-4, 6-3 en un peu plus 1h30 le lundi 31 mai.

Numéro deux mondial, Daniil Medvedev a pour sa part finalement remporté un match Porte d’Auteuil. Le Russe a remporté, lundi 31 mai, sa première victoire à Roland-Garros en cinq participations en battant, au premier tour, le Kazakh Alexander Bublik (37e) en trois sets : 6-3, 6-3, 7-5.

« Cette année, je pensais que j’étais vraiment mauvais sur terre battue. Mais dès le premier jour ici, j’ai senti que je pouvais très bien jouer. J’ai presque l’impression d’être en dur », a-t-il expliqué après le match. Au prochain tour, il affrontera le vainqueur de la rencontre entre l’Américain Tommy Paul (52e) et l’Australie Christopher O’Connell (129e).

A 25 ans, Medvedev s’est démarqué par sa dure performance, notamment à l’US Open 2019 (finaliste) et au Masters 2020 qu’il a remporté. Ses mauvais résultats sur terre battue avaient soulevé des questions lorsqu’il s’était vu attribuer la tête de série numéro deux à Roland-Garros tandis que Nadal était tête de série numéro trois, se retrouvant dans la même partie de tableau que Novak Djokovic et Roger Federer.

Lire aussi Tennis : Daniil Medvedev, la menace russe

Le monde

Get More Info