June 22, 2021

L’OMS accorde une licence d’urgence au vaccin chinois Sinovac

Sur la planète, les pays rouvrent progressivement, au fur et à mesure que les campagnes de vaccination se développent. Les services de santé britanniques n’ont même pas enregistré, mardi 1est Juin, aucun décès supplémentaire du Covid-19 en vingt-quatre heures, une première depuis le 30 juillet 2020.

La pandémie de Covid-19 a fait au moins 3,55 millions de morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a signalé l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’Agence France-Presse, à partir de sources officielles, mardi. à 10h Les Etats-Unis restent le pays le plus endeuillé avec près de 600 000 morts, devant le Brésil (plus de 450 000 morts) et l’Inde (plus de 300 000).

Ces chiffres, qui sont basés sur les rapports quotidiens des autorités sanitaires nationales, sont généralement sous-estimés. En prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée au Covid-19, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que le véritable bilan est de « Deux à trois fois plus élevé ».

  • L’OMS approuve le vaccin chinois CoronaVac en urgence

L’OMS a donné mardi son approbation d’urgence au Coronavac, le vaccin chinois contre le Covid-19 de Sinovac, selon un communiqué. Le comité d’experts sur les vaccins de l’OMS a recommandé le vaccin, qui nécessite deux doses à deux à quatre semaines d’intervalle, pour les personnes de 18 ans et plus.

C’est le deuxième vaccin chinois à obtenir ainsi le feu vert de l’OMS – après Sinopharm, approuvé le 7 mai -, ce qui permet notamment de l’intégrer dans le système international Covax de distribution de vaccins dans les pays défavorisés. « Le monde a désespérément besoin de nombreux vaccins contre le Covid-19 pour faire face aux énormes inégalités dans le monde », a déclaré le Dr Mariangela Simao, sous-directrice générale de l’OMS chargée de l’accès aux médicaments et aux produits de santé. Ce vaccin – de type vaccin inactivé – « Est facile à stocker, ce qui le rend facile à gérer et particulièrement adapté aux pays à faibles ressources », souligne l’agence.

Le vaccin chinois Sinovac est utilisé dans un hôpital public de Montevideo (Uruguay) en mars 2021.
Article réservé à nos abonnés Lire aussi Les vaccins contre le Covid-19, la nouvelle arme diplomatique de la Chine

L’efficacité du CoronaVac est de 57% pour prévenir les cas symptomatiques de Covid-19 et de 100% pour éviter les cas et hospitalisations les plus graves, sur les populations étudiées, précise l’OMS. L’efficacité pour les personnes de plus de 60 ans n’a cependant pas pu être évaluée. Outre la Chine, ce produit est déjà utilisé en Tunisie, au Chili, au Brésil, en Indonésie, au Mexique, en Thaïlande et en Turquie.

  • Moderna demande l’autorisation complète de son vaccin aux États-Unis

Un flacon du vaccin Moderna, à New York (États-Unis), en janvier 2021.

Moderna a déposé mardi une demande d’autorisation complète de son vaccin Covid-19 auprès de l’Agence américaine des médicaments pour les personnes de 18 ans et plus. Le vaccin est autorisé depuis le 18 décembre ” urgence “ aux États-Unis, une procédure qui a permis de répondre rapidement à la crise sanitaire. Plus de 124 millions de doses du vaccin de Moderna ont depuis été administrées à travers le pays, selon les données des Centers for Disease Control and Prevention, la principale agence fédérale de santé publique du pays.

Lire aussi : Covid-19 : l’agence de santé américaine examine le vaccin Moderna pour autorisation

Une autorisation d’urgence est justifiée « Sur les meilleures preuves disponibles » sans attendre les données de surveillance à long terme, nécessaires à une autorisation complète, explique le régulateur américain sur son site internet. Une autorisation d’urgence, délivrée sous conditions, peut être révoquée ou modifiée à tout moment en fonction des nouvelles données collectées.

« Nous sommes heureux de vous annoncer cette étape importante », a déclaré le patron de Moderna, Stéphane Bancel, cité dans un communiqué. La société américaine de biotechnologie « Continuera à fournir des données (…) en continu au cours des prochaines semaines ” aux autorités sanitaires pour appuyer sa demande, a-t-elle déclaré. Les laboratoires Pfizer-BioNTech ont également déposé une demande d’autorisation complète pour leur propre vaccin contre le Covid-19 début mai aux États-Unis, pour les personnes de 16 ans et plus.

  • La France attend moins de doses que prévu en juin

Un centre de vaccination à Garlan, dans l'ouest de la France, en mai 2021.

La France attend la livraison d’environ 28 millions de doses de vaccin au cours du mois de juin, en deçà des 32 millions attendus selon les dernières prévisions, a annoncé mardi le ministère de l’Economie. « Cette révision ne remet pas en cause nos objectifs de vaccination pour le 15 juin [30 millions de premières injections] ni la campagne de vaccination », a cependant voulu relativiser Bercy.

Les dernières prévisions tablent sur un total de 76,7 millions de doses reçues fin juin pour les quatre vaccins autorisés en Europe (depuis les premières livraisons en décembre). Ce total sera donc réduit d’environ 4 millions. « Cela s’explique par la mise à jour des prévisions [pour le vaccin] le Janssen », après le blocage en avril de lots de substances actives en provenance des Etats-Unis vers l’Europe, a ajouté le ministère de l’Economie.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Comment les commandes de vaccins illustrent la nouvelle géopolitique mondiale de la santé

Ce blocage fait suite à des problèmes de non-conformité dans une usine américaine de la firme Emergent BioSolutions, située à Baltimore (Maryland). « Nous réaffirmons notre engagement mondial à livrer 200 millions de doses de notre vaccin à l’UE, ainsi qu’à la Norvège et l’Islande », a rassuré, mardi, un porte-parole de Johnson & Johnson.

Le monde avec l’AFP

click for source