June 24, 2021

“La pieuvre est presque devenue un symbole de la pop culture”

Après avoir travaillé sur la chaîne Nolife, ce fan de jeux vidéo a adapté l’émission québécoise « Les Recettes pompettes » pour YouTube. Il présente « Crac-crac », une exploration de la sexualité diffusée par Canal +.

D’où vient votre surnom, Monsieur Poulpe ?

Ce sont des amis qui m’appelaient comme ça à la fac. Je faisais déjà des vidéos, des bandes dessinées, écrivais des chansons, jouais, du coup j’avais une activité artistique tentaculaire, et en même temps j’avais toujours l’air très mollusque physiquement.

Lire aussi The exhilarating success of Monsieur Poulpe

As-tu d’autres surnoms ?

Mes proches m’appellent parfois « Poulpy » ou « Poulpon ». C’est affectueux. Pour que ce soit concret, j’ai aussi une jolie pieuvre rose tatouée sur le ventre. Mais rassurez-vous, il n’y a pas d’histoire de double personnalité derrière cela.

Vous ne vous sentez jamais en concurrence avec votre animal mascotte ?

Non, mais quand l’émission « Les Recette pompettes » a commencé, j’avais beaucoup de presse, et j’avais détrôné l’animal sur Google Images. Lorsque vous avez tapé “pieuvre”, j’étais le premier à apparaître. Cela a duré un mois, mais c’était quand même une belle victoire.

Comment analysez-vous l’engouement actuel pour le poulpe ?

L’animal est graphiquement très intéressant avec tous ses bras. C’est ce côté visuel plus que l’intelligence qui attire les créatifs, les geeks. Du coup, on le retrouve dans de nombreux genres différents, dessins animés pour enfants, horreur. Le grand méchant du film pirates des Caraïbes a une tête de poulpe. Les petits envahisseurs du jeu Envahisseurs de l’espace ressemble aussi à une pieuvre mal faite. Il est presque devenu un symbole de la culture pop, comme le casque de Dark Vador. Maintenant, la tendance est aux poulpes mignons et sucrés. Mais peut-être qu’il sera à nouveau méchant dans un petit moment.

Article réservé à nos abonnés Lire aussi Comment la pieuvre a conquis l’humanité

Vous revendiquez les qualités du poulpe ?

Ben, l’adaptation. Des doigts qui dépassent. De l’encre, j’en mets partout pour mon boulot, si on veut soulever un peu le débat.

Et le côté camouflage ?

Parfois, je suis tellement incrusté dans mon canapé à regarder des séries ou des films qu’effectivement, je peux prendre un peu de couleur ; en tout cas je suis la forme, c’est sûr. J’imagine que vous allez parler de Paul le poulpe, qui faisait des pronostics pour les matchs de foot ?

Oui…

Petite anecdote : en fait il est mort pendant la coupe du monde en je ne sais quelle année [2010], J’étais à Grand Journal [sur Canal+]. Et Antoine de Caunes avait ce genre d’idées horribles qui le caractérisent, il m’a dit : “Attends, Paul le poulpe est mort, tu n’as plus qu’à le remplacer pour les prédictions.” “ Je me suis retrouvé dans un aquarium à Marne-la-Vallée. J’étais en combinaison, avec des poids, au fond d’un réservoir de 5 mètres de profondeur et j’ai enregistré beaucoup de prédictions.

Il vous reste 39,72 % de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

investigate this site