Les grands rendez-vous du sport africain en 2022

Pour ne rien manquer de l’actualité africaine, inscrivez-vous à la newsletter du Monde Afrique depuis ce lien. Chaque samedi à 6 heures, retrouvez une semaine d’actualité et de débats traitée par la rédaction du Monde Afrique.

Le trophée de la Coupe d’Afrique des nations.

L’année 2022 s’annonce riche en évènements sportifs pour le continent africain. La Coupe d’Afrique des nations (CAN) et la Coupe du monde de football sont les deux compétitions les plus attendues. Il conviendra également de suivre la CAN féminine, les Championnats d’Afrique d’athlétisme et la CAN de handball, même si les dates de cette dernière ne sont pas encore fixées. Passage en revue des principaux rendez-vous.

  • Coupe d’Afrique des nations de football (Cameroun, du 9 janvier au 6 février)

Le Cameroun aurait dû organiser la CAN en 2019. Mais face à l’accumulation des retards sur les chantiers des sites de la compétition, la Confédération africaine de football (CAF) avait jugé plus prudent de la confier à l’Egypte. Le pays, qui n’a accueilli la Coupe qu’une seule fois, en 1972, a plusieurs fois été pointé du doigt pour n’avoir pas su profiter des délais supplémentaires pour achever les travaux.

Le tournoi, censé se tenir en 2021, a pourtant été repoussé à 2022 en raison de la pandémie de Covid-19. Des rumeurs sur une possible délocalisation au Qatar, puis sur une annulation en raison de la menace du variant Omicron et de la pression des clubs européens, guère enclins à libérer leurs joueurs africains en pleine saison, ont même circulé, obligeant la Confédération africaine de football (CAF) à démentir.

Lire aussi « C’est le plus beau cadeau que nous pouvions attendre » : soulagement au Cameroun, où la CAN est maintenue

Toutes les grandes sélections africaines, hormis la République démocratique du Congo et l’Afrique du Sud, seront présentes. L’Algérie, tenant du titre, le Maroc, la Côte d’Ivoire, l’Egypte et le Cameroun, jamais aussi dangereux que quand on ne l’attend pas, sont les principaux prétendants d’une compétition qui verra les Comores et la Gambie effectuer leurs grands débuts et le Malawi, le Soudan et la Sierra Leone faire leur retour après plusieurs années d’absence.

  • Coupe d’Afrique de handball (Maroc, date à déterminer)

La Coupe d’Afrique de handball aurait dû avoir lieu au Maroc du 13 au 22 janvier, dans les villes marocaines de Laâyoune et Guelmim. Mais le 10 décembre, la Confédération africaine de handball (CAH) a annoncé le report de la compétition, sans préciser le calendrier. Cette décision, contestée par le Maroc, a été prise à la suite de recours déposés par certaines fédérations après le tirage au sort de la phase finale.

Seize sélections sont qualifiées. L’Algérie, elle, a décidé de boycotter le tournoi pour protester contre l’organisation de matchs à Laâyoune, la principale ville du Sahara occidental, en raison du conflit diplomatique qui l’oppose au Maroc sur cette région. L’Egypte, tenante du titre, la Tunisie, qui détient le record de victoires en phase finale (10), le Maroc et l’Angola sont les principaux candidats au sacre continental.

  • Championnats d’Afrique d’athlétisme (Île Maurice, du 8 au 12 juin)

Pour la troisième fois de son histoire, l’île Maurice va accueillir les Championnats d’Afrique d’athlétisme, après 1992 et 2006, au complexe sportif de la Côte d’Or à Saint-Pierre. Un site qui avait abrité des épreuves lors des Jeux des îles de l’océan Indien en 2019. La désignation de l’île Maurice est intervenue après une série d’annulations : l’édition 2020, prévue à Oran, avait été reportée d’un an, en raison de la pandémie de Covid-19.

Lire aussi Aux JO de Tokyo, les sportifs africains à suivre

Une délocalisation des championnats avait été envisagée à Alger, puis à Lagos (Nigeria), avant d’être finalement annulés. L’édition 2022, initialement promise au Cameroun – trop occupé à préparer la CAN de football – a finalement été confiée à Maurice. La liste complète des athlètes sera connue une fois les phases de qualifications achevées.

  • Coupe d’Afrique des nations féminine de football (Maroc, du 2 au 23 juillet)

Le Maroc, en tant que pays organisateur, est pour l’instant la seule sélection assurée de participer à la CAN féminine 2022, qui se déroulera pour la première fois avec douze équipes. Annulée en 2020 en raison du Covid-19, la CAN féminine fera son grand retour après quatre ans d’absence.

Le Nigeria, tenant du titre, devra éliminer la Côte d’Ivoire au mois de février, à l’occasion du dernier tour de qualification, pour espérer défendre son trophée. Le Cameroun, l’Afrique du Sud, l’Algérie, la Guinée équatoriale, le Sénégal et le Mali, habitués aux phases finales, tenteront également de valider leur présence au Maroc. Le vainqueur, le finaliste et les deux demi-finalistes de cette CAN 2022 seront directement qualifiés pour la Coupe du monde féminine 2023, qui aura lieu en Australie et en Nouvelle-Zélande.

  • Coupe du monde de football (Qatar, 21 novembre au 18 décembre)

L’Afrique connaîtra au mois de mars les noms des cinq sélections qui la représenteront au Qatar. Dix sont toujours dans la course (Algérie, Maroc, Tunisie, Egypte, Mali, République démocratique du Congo, Ghana, Nigeria, Cameroun et Sénégal). Hormis le Mali, toutes ont déjà participé au moins une fois à la Coupe du monde.

Lire aussi Coupe du monde de football : les deux dernières journées décisives pour les sélections africaines

Le tirage au sort du troisième tour aura lieu le 26 janvier. Les têtes de série devraient être le Sénégal, l’Algérie, la Tunisie, le Maroc et le Nigeria ou l’Egypte, en fonction de l’état du classement de la Fédération internationale de football juste avant le tirage au sort.

We want to thank the author of this short article for this incredible content

Les grands rendez-vous du sport africain en 2022

Decode The News Podcast