Le pouvoir chinois montre Peng Shuai lors d’un tournoi de tennis à Pékin, les doutes persistent

Tandis que la pression internationale s’accentue pour obtenir des informations sur son état de santé, la star chinoise du tennis Peng Shuai est apparue sur des images diffusées dimanche 21 novembre par la Chine, la montrant lors d’un tournoi de tennis pour adolescents à Pékin, le Fila Kids Junior Tennis Challenger. Mais elle ne s’exprime pas sur sa situation et la diffusion des images par des journalistes des médias d’Etat coutumiers des manipulations laisse craindre qu’il ne s’agisse d’une mise en scène contrainte.

Vêtue d’une veste de sport bleu marine et d’un pantalon de survêtement blanc, Peng Shuai apparaît sur des photos de l’événement publiées sur le compte officiel Weibo, équivalent chinois de Twitter, du China Open. Il s’agirait de sa première apparition publique depuis que ses accusations d’agression sexuelle contre un ancien haut responsable du Parti communiste ont été largement censurées sur l’internet chinois.

Peng Shuai, 35 ans, ex-n° 1 mondiale du double et star dans son pays, n’avait pas été vue publiquement depuis qu’elle a accusé Zhang Gaoli, ex-vice-premier ministre, de l’avoir contrainte à un rapport sexuel au cours d’une relation discontinue de plusieurs années.

Un porte-parole de la WTA a déclaré par courriel à l’agence de presse Reuters que les photos et les vidéos diffusées dimanche ne rassuraient en rien l’organisation et que ces éléments étaient « insuffisants ».

Une photo de Peng Shuai au tournoi de Pékin a également été postée dimanche sur Twitter par Ding Li, un haut dirigeant de Global D-Sports, une compagnie spécialisée dans l’organisation d’événements sportifs. Ding Li, qui affirme être un ami de longue date de la joueuse de tennis, a affirmé que le téléphone de cette dernière fonctionnait et que la WTA n’avait qu’à l’appeler, mais a précisé que la joueuse n’acceptait pas d’interviews des médias étrangers.

Synthèse : Affaire Peng Shuai : ce que l’on sait de la disparition de la joueuse de tennis chinoise

Succession de séquences médiatiques de l’Etat chinois

A la suite de réactions mondiales, notamment de la part de vedettes du tennis et des Nations unies, les médias d’Etat chinois ont publié en très peu de temps une série de séquences censées rassurer sur le sort de l’athlète.

Une vidéo de l’événement, postée sur Twitter par Hu Xijin, influent rédacteur en chef du quotidien officiel Global Times, montre Peng Shuai debout au milieu d’un groupe d’invités dont les noms sont annoncés au public qui applaudit. Un journaliste du Global Times a tweeté une autre vidéo montrant Peng Shuai signant des autographes pour des enfants dans ce qui semble être le même stade avant de poser pour des photos avec eux. Ce dernier a également publié une séquence de la cérémonie d’ouverture du tournoi sur laquelle figure la joueuse.

M. Hu, particulièrement proche du pouvoir, a également publié dans la soirée deux vidéos de la joueuse « dînant avec son entraîneur et des amies dans un restaurant » à Pékin et tournées le jour même, selon lui. Leur discussion porte sur la date, dans ce qui semble être une mise en scène destinée à rassurer les opinions étrangères sur la situation de la joueuse.

L’Agence France-Presse n’a pas été en mesure de confirmer le lieu ni les conditions dans lesquelles les images ont été tournées. Et Hu Xijin n’y faisait aucune référence sur son compte Weibo en chinois.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés L’affaire Peng Shuai met au défi le pouvoir central chinois

Le Monde avec AFP et Reuters

We would like to say thanks to the writer of this short article for this amazing content

Le pouvoir chinois montre Peng Shuai lors d’un tournoi de tennis à Pékin, les doutes persistent

Decode The News Podcast