Bob Dole, ancien sénateur et figure de la politique américaine, est mort

Les Etats-Unis perdent l’une de leurs figures politiques. L’ancien sénateur Bob Dole est mort dimanche 5 décembre au matin, a annoncé la Fondation Elizabeth Dole. « A sa mort, à l’âge de 98 ans, il avait servi les Etats-Unis fidèlement pendant soixante-dix-neuf ans », a déclaré la Fondation, précisant qu’il s’était éteint « dans son sommeil ». Bob Dole avait annoncé en 2018 qu’il souffrait d’un cancer du poumon de stade 4.

Peu après l’annonce de sa mort, le président Joe Biden a salué un « homme d’Etat américain comme il y en a peu », « un héros de guerre », mais aussi « un ami » ayant « un sens de l’honneur et de l’intégrité infaillible ». Il a ordonné de mettre tous les drapeaux fédéraux en berne jusqu’à jeudi.

« L’Amérique a perdu l’un de ses héros, notre famille a perdu son roc », a déclaré la famille Dole dans un communiqué.

Trente-six ans au Capitole

Né le 22 juillet 1923, Robert Joseph Dole a grandi à Russell, petite ville du Kansas. Rentré médaillé mais gravement blessé de la seconde guerre mondiale, il réapprend à marcher et retrouve la maîtrise de son corps, à l’exception du bras droit. Il a consacré les dernières années de sa vie à la cause des anciens combattants.

Il entre au Congrès en 1961, d’abord comme représentant, puis comme sénateur du Kansas, entamant une carrière parlementaire de trente-six ans. « Il a obtenu à la fois des victoires conservatrices et de grandes avancées réunissant les deux partis », a déclaré dimanche Mitch McConnell, le qualifiant de « leader constant et maître en matière législative ».

Il était marié à Elizabeth Dole, qui a elle-même connu une brillante carrière politique en occupant les fonctions de secrétaire aux transports, secrétaire au travail, et sénatrice de Caroline du Nord.

Trois fois candidat à l’investiture du Parti républicain pour la Maison Blanche, Bob Dole sera écarté par Ronald Reagan en 1980, puis par George Bush père en 1988, avant de l’emporter en 1996. Le président sortant, Bill Clinton, s’imposera cependant facilement face à cet homme de 73 ans, qui semblait dépassé à l’ère de la politique télévisée. Face au jeune Clinton, représentant des baby-boomers nourris de musique pop et de pacifisme, Bob Dole incarnait les préceptes de l’Amérique rurale d’avant les années 1960 : famille, religion, patriotisme, intégrité, pudeur, travail et respect de la parole donnée.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés La tournée d’adieux de Bob Dole au Kansas

Le monde politique célèbre sa mémoire

Le monde politique a abondamment célébré la mémoire d’un « patriote » qui, selon l’ancien président Donald Trump, a « rendu le parti républicain plus fort ». « Le sénateur Bob Dole était un grand homme qui a vécu une vie extraordinaire au service de l’Amérique et il manquera profondément à tous ceux qui ont eu le privilège de le connaître », a aussi réagi l’ancien vice-président Mike Pence. L’ancien secrétaire d’Etat, Mike Pompeo, a pour sa part salué un homme « croyait à la singularité de l’Amérique de tout son cœur ». « Quelles que soient leurs opinions politiques, tous ceux qui voyaient Bob Dole en action admiraient forcément son caractère et son profond patriotisme », a réagi le chef des républicains au Sénat, Mitch McConnell.

De l’autre côté du spectre politique, l’ancien président démocrate Barack Obama a évoqué sur Twitter « un héros de guerre, un leader politique, et un homme d’Etat » dont la génération plaçait « le pays au-dessus du parti ». Le sénateur Bernie Sanders, figure de la gauche, a salué un homme ayant « servi son pays avec courage sur le champ de bataille, et avec dignité au Sénat ». La présidente démocrate de la Chambre des Représentants, Nancy Pelosi, a ordonné la mise en berne des drapeaux du Capitole en l’honneur de cet « homme de parole » qui « personnifiait le courage et l’excellence dans la fonction publique ».

Le Monde avec AP et AFP

We wish to thank the writer of this article for this outstanding content

Bob Dole, ancien sénateur et figure de la politique américaine, est mort

Decode The News Podcast