June 25, 2021

Zemmour, le possible candidat qui inquiète le RN

Eric Zemmour lâche malicieusement la rumeur, et ne manque pas de l’alimenter discrètement lorsqu’elle faiblit. Le polémiste de Figaro, qui enregistre chaque jour des pics d’audience de près d’1 million de téléspectateurs sur CNews, sera-t-il candidat à l’élection présidentielle de 2022 ? Il laisse croire et ne décourage en rien ses fidèles, au premier rang desquels Jacques Bompard, le maire (ex-Front national) d’Orange (Vaucluse), qui l’organise dans l’ombre. Au Rassemblement National (RN), nous avons haussé les épaules longuement. Mais Marine Le Pen a jugé bon de revenir deux fois cette semaine sur une candidature « Ce qui servirait objectivement » Emmanuel Macron.

Lire aussi Pour Marine Le Pen, une candidature d’Eric Zemmour en 2022 “aiderait Emmanuel Macron à sortir vainqueur”

Eric Zemmour, qui aura 63 ans cet été, se revendique d’une tradition gaulliste et bonapartiste, mais se situe plus clairement à l’extrême droite, sur une ligne bien plus radicale que Marine Le Pen. Il popularise volontiers la thèse du “grand remplaçant” de l’écrivain Renaud Camus, a participé en septembre 2019 à la “convention de la droite” organisée par les amis de Marion Maréchal et a été condamné à trois reprises – en 2011, pour provocation à la discrimination raciale, en 2018 et 2020, pour incitation à la haine envers les musulmans.

Pour lui, il l’a dit et l’a écrit, « Marine Le Pen a toujours été à gauche ». Face à son hostilité, comme à celle de Robert Ménard, le maire de Béziers (Hérault) élu avec le soutien du Rassemblement national, ou celle de Philippe de Villiers, le RN, en pleine stratégie de « diabolisation » et qui entend forcer s’affranchir de l’étiquette d’extrême droite, préfère être positif. « Plus les fractures s’accentuent, plus nous devons apparaître comme une force unificatrice, explique Jordan Bardella, le vice-président du parti. C’est un combat que nous allons mener contre les plus radicaux d’entre nous, et ce n’est pas pour rien que l’extrême droite déteste le Rassemblement national. “

“Peut-être qu’il faut agir”

Au fil des mois, l’hypothèse d’une candidature Zemmour en 2022 a plus ou moins pris forme. Une association de collecte de fonds pour la fête des « amis d’Eric Zemmour » a été fondée en avril, une liste a même été constituée pour le régional en Provence-Alpes-Côte d’Azur par Jacques Bompard, « Président d’honneur des comités Zemmour », appelé « Zou ! La liste qui se débarrasse du système » et dirigé par Valérie Laupies, ancienne candidate du FN à Tarascon (Bouches-du-Rhône). Selon Politico, Eric Zemmour aurait également recherché un directeur de campagne.

Vous avez 55,69% de cet article à lire. Le reste est réservé aux abonnés.

view