July 29, 2021

Plaidoyer des opérateurs télécoms : pas de réévaluation des cotisations AGR, selon SC

« Vous (les opérateurs télécoms) dites tous la même chose.  Vous dites qu'il y a des erreurs arithmétiques et que vous êtes autorisé à vous adresser au gouvernement pour faire corriger cela », a-t-il déclaré.« Vous (les opérateurs télécoms) dites tous la même chose. Vous dites qu’il y a des erreurs arithmétiques et que vous êtes autorisé à vous adresser au gouvernement pour faire corriger cela », a-t-il déclaré.

La Cour suprême a annoncé lundi qu’elle rendrait des ordonnances sur le plaidoyer des opérateurs de télécommunications – Bharti Airtel, Idée Vodafone, et Tata Teleservices – cherchant à rectifier les erreurs arithmétiques dans le calcul de leurs cotisations au revenu brut ajusté (AGR), mais leur a rappelé que son ordonnance antérieure sur la question a exclu tout recalcul des cotisations.

Observant que le tribunal suprême n’avait pas seulement une fois, mais deux fois, trois fois déclaré que la demande d’AGR ne pouvait pas être recalculée, un banc dirigé par les juges LN Rao, SA Nazeer et MR Shah a déclaré que le jugement du 1er septembre 2020 avait clairement orthographié qu’il n’y aura pas de réévaluation des cotisations.

« Vous (les opérateurs télécoms) dites tous la même chose. Vous dites qu’il y a des erreurs arithmétiques et que vous êtes autorisé à vous adresser au gouvernement pour faire corriger cela », a-t-il déclaré.

Comme on le sait, Bharti Airtel et Vodafone Idea avaient demandé plus tôt cette année au SC de modifier son ordonnance du 1er septembre afin que le département des télécommunications (DoT) puisse examiner leurs observations concernant les erreurs arithmétiques dans les calculs concernant leurs cotisations AGR.

Les entreprises ont affirmé qu’elles ne cherchaient pas à obtenir une réévaluation de leurs cotisations, mais simplement à un nouveau calcul, car elles craignent qu’un certain nombre d’erreurs d’écriture se soient glissées dans la tenue des registres des paiements effectués sur deux décennies dans plusieurs bureaux à travers le pays.

Ces demandes découlent de l’ordonnance de septembre qui accordait 10 ans aux opérateurs pour régler leurs cotisations AGR au DoT du 1er avril 2021 au 31 mars 2031. Le tribunal suprême avait également demandé aux opérateurs de télécommunications de payer 10% de leurs cotisations. à l’avant. Il avait également précisé qu’aucune réévaluation des cotisations AGR ne serait autorisée et que tout défaut entraînerait des intérêts, des pénalités et des ordonnances d’outrage au tribunal.

Alors que le DoT avait estimé que Bharti Airtel devait 43 980 crores, la propre estimation d’Airtel plaçait les cotisations à 13 004 crores. Pour Vodafone Idea, les chiffres étaient de 58 254 crores par rapport à son auto-évaluation de 21 533 crores, tandis que pour Tata Teleservices, les estimations du DoT fixaient le montant à 16 798 crores par rapport à son propre calcul de 2 197 crores.

Les opérateurs ont déclaré au tribunal lundi que la rectification était différente de la réévaluation ou du recalcul des cotisations AGR. Cependant, le DoT hésitait à réviser sa demande soulevée ou à rectifier les erreurs, à moins que le tribunal suprême ne l’y autorise.

Bharti Airtel avait affirmé que la demande excédentaire due à ces erreurs s’élevait à 5 932 crores de montant en principal, ce qui aurait un impact global de plus de quatre fois sur le montant total en principal en raison de l’imposition d’intérêts, de pénalités et d’intérêts sur pénalité. . Son avocat principal, AM Singhvi, a déclaré au tribunal que la société s’était pleinement conformée à l’ordonnance et avait payé plus de 10% de ses cotisations AGR en suspens de plus de 18 000 crore.

Soumettant que ses paiements et déductions non pris en compte par le DoT étaient «purement par inadvertance», la société a clairement indiqué qu’on ne pouvait pas lui demander de payer à nouveau le montant en raison d’erreurs.

Affirmant qu’il ne blâmait pas le DoT ni ne demandait une révision du verdict du tribunal, Vodafone Idea a également déclaré qu’il ne cherchait pas à réévaluer les calculs, mais seulement à corriger ces erreurs arithmétiques. Terminant « rectification » comme une question de droit dans toute évaluation ou réévaluation, Tata Teleservices a déclaré que le jugement interdisait uniquement la réévaluation et non la rectification des erreurs de calcul.

Cependant, le solliciteur général Tushar Mehta a informé le SC qu’il n’avait reçu aucune instruction du DoT sur les allégations d'”erreurs arithmétiques” dans les calculs de l’AGR.

Obtenez en direct Cours de la bourse de ESB, Si, Marché américain et dernière valeur liquidative, portefeuille de Fonds communs de placement, Découvrez les dernières Nouvelles de l’introduction en bourse, Les introductions en bourse les plus performantes, calculez votre impôt en Calculateur d’impôt sur le revenu, connaître les marchés Meilleurs gagnants, Top perdants & Meilleurs fonds d’actions. Aimez-nous sur Facebook et suivez-nous sur Twitter.

Financial Express est maintenant sur Telegram. Cliquez ici pour rejoindre notre chaîne et restez à jour avec les dernières nouvelles et mises à jour de Biz.

.