July 29, 2021

SEBI et DRI enquêtent sur les sociétés du groupe Adani pour leur conformité réglementaire, déclare le MoS Finance Pankaj Chaudhary au Parlement

La plupart des actions du groupe Adani se négociaient en rouge après que le ministre d’État aux Finances, Pankaj Chaudhary, a déclaré au Parlement que le SEBI (Securities and Exchange Board of India) interroge certaines entités du groupe Adani sur le respect de la réglementation SEBI.

Voir Zee Business Live TV Streaming ci-dessous :

Comme lundi à 15 h 05, les actions d’Adani Ports se négociaient en baisse de 2,07 % à RS 673, en baisse de Rs 14, tandis que les actions d’Adani Power Ltd se négociaient à Rs 101,80, en baisse de Rs 3,85 ou 3,64 %. De même, les actions d’Adani Total Gas Ltd ont baissé de plus de 4% à Rs 859, en baisse de Rs 37,55.

“SEBI enquête sur certaines sociétés du groupe Adani en ce qui concerne la conformité avec la réglementation SEBI. En outre, la Direction du renseignement fiscal (DRI) enquête également sur certaines entités appartenant au groupe de sociétés Adani en vertu des lois qu’elle applique”, a déclaré Pankaj Chaudhary dans le Parlement mardi.

Il a informé la Chambre que six sociétés du groupe Adani sont cotées et négociées sur des bourses reconnues en Inde. “La détention d’investisseurs étrangers de portefeuille (FPI) dans ces sociétés est basée sur des échanges d’actions au jour le jour et donc dynamique.”

Le ministre a cependant nié toute enquête en vertu de la Loi de l’impôt sur le revenu de 1961. En ce qui concerne l’enquête en vertu de la Loi de l’impôt sur le revenu de 1961, la divulgation d’informations concernant un contribuable spécifique est interdite, sauf dans les cas prévus par l’article 138 de la loi, a-t-il déclaré. “Aucune enquête de ce type n’est en cours à la Direction de l’exécution (ED)”, a ajouté le ministre.

Dans une affaire relative à l’émission de Global Depository Receipt (GDR) par certaines sociétés indiennes cotées en bourse, l’ordonnance SEBI du 16 juin 2016 avait ordonné aux dépositaires de geler des comptes de bénéficiaires particuliers de certains FPI, notamment Albula Investment Fund Ltd., Cresta Fund Ltd., et APMS Investment Fund Ltd. “Cependant, aucun arrêté concernant les autres comptes bénéficiaires de ces trois FPI n’a été pris par SEBI”, a précisé le ministre.

.