July 24, 2021

Programme clé de remboursement des taxes à l’exportation étendu, aide au transport autorisée

Le comité du Cabinet sur les affaires économiques a également approuvé la fusion de tous les programmes du secteur de l'élevage sous trois grandes catégories et a envisagé une dépense de 9 800 crores de roupies sur cinq ans (à partir de l'exercice 22).Le comité du Cabinet sur les affaires économiques a également approuvé la fusion de tous les programmes du secteur de l’élevage sous trois grandes catégories et a envisagé une dépense de 9 800 crores de roupies sur cinq ans (à partir de l’exercice 22).

Mercredi, le gouvernement a prolongé la validité d’un programme clé de remboursement des taxes pour les exportateurs de vêtements et de confection et a mis en place un programme de subventions de 1 624 crores de roupies pour l’industrie du transport maritime sur cinq ans, alors qu’il cherchait à offrir une aide supplémentaire aux secteurs qui ont été durement touchée par la pandémie.

Le comité du Cabinet sur les affaires économiques a également approuvé la fusion de tous les programmes du secteur de l’élevage sous trois grandes catégories et a envisagé une dépense de 9 800 crores de roupies sur cinq ans (à partir de l’exercice 22). L’allocation supplémentaire en plus des dépenses budgétaires existantes n’était pas immédiatement claire. Cependant, le gouvernement vise à attirer des investissements d’une valeur de Rs 54 618 crore dans le secteur sur cinq ans.

Pour faciliter les flux de liquidités pour les exportateurs de vêtements et de produits confectionnés, la validité du régime de remboursement des taxes et prélèvements nationaux et centraux (RoSCTL) a été prolongée de plus de trois ans jusqu’en mars 2024. Avec cela, le gouvernement a également abandonné un plan antérieur visant à remplacer le RoSCTL par la remise des droits et taxes sur les produits exportés (RoDTEP), qui devrait être bientôt opérationnelle.

Dans le cadre du programme RoSCTL, les exportateurs de vêtements obtiennent des certificats pouvant atteindre environ 6 % de la valeur du fret à bord des produits et les exportateurs de vêtements confectionnés ont droit à un maximum de 8,2 %.

Cependant, les exportateurs de produits textiles qui ne sont pas couverts par le régime RoSCTL bénéficieront des avantages RoDTEP, ainsi que ceux des produits d’autres secteurs.

Les certificats doivent rembourser aux exportateurs diverses taxes et prélèvements intégrés (non inclus dans la TPS) contenus dans le produit exporté afin de maintenir ces exportations à taux zéro, en phase avec les meilleures pratiques mondiales. Les exportateurs peuvent utiliser ce certificat pour payer les droits de douane de base pour l’importation d’équipements, de machines ou de tout autre intrant.

Saluant cette décision, A Sakthivel, président de l’organisme des exportateurs FIEO, a déclaré que cette décision « offre stabilité et prévisibilité, ce qui est de très bon augure pour les contrats à long terme, garantissant ainsi des investissements supplémentaires dans le segment et créant de nouvelles opportunités d’emploi dans le secteur ». .

Le Cabinet a approuvé un programme visant à promouvoir le pavillon des navires marchands en Inde en offrant des subventions aux compagnies maritimes nationales dans le cadre d’appels d’offres mondiaux lancés par les ministères et les entreprises du secteur public central. Cette décision favorisera les investissements dans les navires battant pavillon indien. Il a été annoncé dans le cadre du budget pour l’exercice 22.

Dans le cadre de ce programme, pour un navire neuf, qui a moins de 10 ans à la date de pavillon en Inde, l’aide sera de 15 % de l’offre la plus basse faite par une société battant pavillon étranger dans un appel d’offres. Cette subvention pour un navire de 10 à 20 ans sera de l’ordre de 10 %. Une fois le dispositif lancé, ce taux de subvention sera réduit de 1 point de pourcentage chaque année jusqu’à atteindre respectivement 10 % et 5 %.

Le gouvernement a également déclaré que la décision de réviser et de réaligner diverses composantes des programmes officiels dans le secteur de l’élevage stimulera davantage la croissance et la rendra plus rémunératrice pour 10 crores d’agriculteurs. L’Inde est le plus grand producteur de lait au monde avec une production annuelle de 198,4 millions de tonnes en FY20.

Les trois grandes catégories identifiées sont — la mission Rashtriya Gokul, le programme national de développement laitier (NPDD) et la mission nationale d’élevage (NLM).

Cependant, il y aura plusieurs sous-programmes tels que le recensement du bétail et l’enquête par sondage intégrée (LC & ISS), la santé du bétail et le contrôle des maladies (programme national de contrôle des maladies animales fusionné), le Fonds de développement des infrastructures (après la fusion du Fonds de développement des infrastructures pour l’élevage et Fonds de développement des infrastructures laitières).

.