July 25, 2021

Les Verts se réjouissent alors que les conducteurs parisiens se plaignent d’une nouvelle limitation de vitesse

Paris imposera une limitation de vitesse à 30 km/h sur la quasi-totalité de la capitale à partir de fin août, réalisant ainsi une promesse de campagne du alliance gauche-verte qui dirige la ville et exaspérant les automobilistes déjà aux prises avec les embouteillages, les travaux routiers et la prolifération des pistes cyclables.

Cette décision est la dernière phase d’une longue lutte entre les gouvernements parisiens successifs qui ont restreint la circulation dans le centre-ville et les automobilistes de la capitale et de sa banlieue qui sont généralement soutenus par des politiciens de droite.

“Pour la sécurité, c’est cool, et pour l’environnement, c’est cool, mais à 30 km/h, il sera plus difficile de se déplacer pour travailler”, a déclaré Mesa Gomez, un franchisé de 24 ans d’une entreprise de nettoyage alors qu’il rassemblait du matériel dans sa camionnette dans le centre-ville. Paris vendredi. « Il y a du bon et du mauvais là-dedans. »

Un chauffeur de taxi attendant un prix à proximité et mangeant son déjeuner n’a pas hésité à conclure que tout allait mal. “La loi c’est la loi, mais passer de 50 à 30, c’est assez embêtant”, a déclaré l’homme qui avait passé les 30 dernières années de sa vie professionnelle au volant d’un taxi.

« A Paris, c’est déjà très difficile de conduire et de se garer, sans parler de tous les pistes cyclables et des travaux partout.

David Belliard, député vert de la maire socialiste Anne Hidalgo, a déclaré que la décision de réduire la limite de 50 kmh à 30 kmh serait bonne pour la sécurité et pour l’environnement, et réduirait la pollution sonore.

« Le défi est de réduire la présence des voitures, leur vitesse et leur emprise sur la ville pour laisser de la place aux autres utilisateurs », a-t-il déclaré au Financial Times. « Nous estimons que cela réduira les nuisances sonores de trois décibels, soit de moitié par rapport à ce que les gens perçoivent. C’est vraiment un gros gain en termes de qualité de vie.

Seules quelques grandes avenues comme les Champs-Elysées seront épargnées, tandis que la limite du boulevard périphérique, le périphérique encombré autour de Paris, resterait pour l’instant à 70 km/h.

De nombreuses grandes villes européennes, dont Londres avec ses zones à 20 mph, ont considérablement réduit les limitations de vitesse dans différentes zones ces dernières années. Mais Paris a la particularité d’étendre la limite inférieure à presque toutes ses rues. « Parmi les grandes villes, nous sommes vraiment des pionniers », a déclaré Belliard.

Auparavant, la circulation dans un peu plus de la moitié de la capitale était limitée à 30 km/h, bien que la congestion signifie que la vitesse moyenne réelle des véhicules n’est que de 15 km/h. “Il y a une sorte de fantasme sur la qualité des voitures pour se déplacer en ville qui est très loin de la réalité”, a-t-il déclaré.

Pierre Chasseray, qui dirige un groupe de pression appelé 40 millions d’automobilistes, s’est plaint qu’à 30kmh les voitures à Paris seraient désormais dépassées par les vélos, tandis qu’Aurélien Véron, un conseiller libéral parisien opposé aux nouvelles limites, a condamné ce qu’il a qualifié “d’annonce brutale” et a déclaré à l’AFP qu’aller à 30kmh serait comme “conduire”. un corbillard ».

Le gouvernement parisien ne s’arrête pas aux nouvelles limitations de vitesse et prévoit de nouvelles mesures pour restreindre les voitures, notamment une zone à faible trafic au cœur de la capitale qui exclurait le trafic de transit tout en permettant la poursuite des livraisons et des services.