Affaire Epstein : le patron de la banque britannique Barclays, Jes Staley, quitte son poste

Il était cité dans une enquête des régulateurs financiers britanniques sur ses liens avec Jeffrey Epstein, ce financier accusé de trafic de mineures et qui s’est depuis suicidé en prison. Jes Staley, le patron de la banque britannique Barclays, quitte son poste, a fait savoir la banque dans un communiqué envoyé aux médias.

C. S. Venkatakrishnan, qui était jusqu’ici directeur mondial des marchés du groupe Barclays, remplace M. Staley dès lundi, a précisé la banque.

Lire aussi l’enquête : Article réservé à nos abonnés Jeffrey Epstein, itinéraire d’un prédateur sexuel

Départ en vue de se défendre

Barclays avait révélé en février 2020 que Jes Staley, un Américain de 64 ans, était visé par cette enquête, ce qui n’avait pas empêché l’entreprise de lui renouveler sa confiance.

« Barclays et M. Jes Staley, directeur général du groupe, ont été informés vendredi soir des conclusions préliminaires » de cette enquête lancée par les deux principaux régulateurs financiers britanniques, la Financial Conduct Authority (FCA) et la Prudential Regulation Authority (PRA), sur la manière dont M. Staley a évoqué auprès de son groupe ses liens d’affaires passés avec Jeffrey Epstein.

« Au vu de ces conclusions et de l’intention de M. Staley de les contester, le conseil d’administration et M. Staley ont convenu qu’il se retirerait de ses fonctions de directeur général du groupe et d’administrateur de Barclays », poursuit la banque britannique, qui affirme toutefois que l’enquête « ne fait aucune constatation selon laquelle M. Staley a vu, ou était au courant, de l’un des crimes présumés de M. Epstein ».

Le conseil d’administration de la banque s’est dit lundi « déçu » de ce départ alors que « M. Staley dirige le groupe Barclays avec succès depuis décembre 2015, avec un réel engagement et compétence ». M. Staley « a droit à un préavis de douze mois » et continuera donc de recevoir son salaire annuel de 2,4 millions de livres et d’autres avantages liés à son contrat jusqu’au 31 octobre 2022, a précisé la banque. Le nouveau patron recevra quant à lui un salaire annuel de 2,7 millions de livres.

La banque a dit refuser de « commenter davantage les conclusions préliminaires » de l’enquête alors que la procédure « doit encore suivre son cours ». La FCA et la PRA ont pour leur part annoncé dans un communiqué « ne pas commenter les enquêtes en cours ou les procédures réglementaires ».

Des faits connus dès 2011

M. Staley avait développé une relation d’affaires avec M. Epstein dans les années 2000 lorsqu’il dirigeait la branche de banque privée de JPMorgan qui comptait parmi ses clients le financier américain. Le banquier avait présenté ses excuses en février 2020 à propos d’une relation qui s’est poursuivie selon lui jusqu’à l’été ou l’automne 2015. « Avec ce que nous savons maintenant je regrette profondément avoir eu des liens avec Jeffrey », avait-il dit.

Si la condamnation, en 2008, d’Epstein pour sollicitation de prostituées mineures avait été mise sous scellés, ses pratiques illégales étaient connues du grand public dès 2011, lorsqu’une de ses victimes, Virginia Roberts Giuffre, avait raconté son martyre d’esclave sexuelle au Daily Mail.

Lire aussi Article réservé à nos abonnés Ghislaine Maxwell, riche héritière devenue « meilleure amie » et recruteuse présumée du milliardaire pédophile Jeffrey Epstein

Le Monde avec AFP

We wish to say thanks to the author of this article for this amazing material

Affaire Epstein : le patron de la banque britannique Barclays, Jes Staley, quitte son poste

Decode The News Podcast