August 5, 2021

Nouvelle projection : La vie est belle, de Roberto Benigni (Cinéma / DVD) – MaXoE

La vie est belle de Roberto Benigni est sorti dans les salles françaises en 1998. Je me souviens avoir été ému par ce film empreint de poésie et de tendresse, mais traitant d’un sujet douloureux de notre histoire. Mais c’était sans compter sur le talent de Roberto Benigni capable d’allier rires et larmes face à la peur.

Roberto Benigni joue Guido, un jeune italien joyeux qui rêve d’ouvrir une librairie malgré les difficultés de l’administration fasciste. Il tombe amoureux de Dora, une belle prof promise à une autre qu’elle déteste. Véritable génie de la séduction, Guido invente toutes sortes de stratagèmes délirants pour la séduire, puis l’épouser. Quelques années plus tard, Guido et leur fils Giosué sont déportés. Dora décide de les suivre. A l’intérieur du camp, Guido, par amour pour son fils, n’a qu’une obsession : lui cacher la réalité de leur situation.

la vie est belleLa vie est belle est divisé en deux parties. Le début du film pourrait être comparé à une comédie à l’italienne avec une lecture humoristique mais jamais moqueuse de la situation dramatique dans laquelle les personnages vont être plongés. On découvre une Italie ensoleillée, les astuces de Guido pour séduire sa belle Dora nous font rire, la musique joyeuse et entraînante de Nicola Piovani fera le reste. Puis Guido et Dora ont un fils, Giosué, qui aidera son père à gérer la librairie familiale. La vie est belle… jusqu’au jour tragique où la réalité rattrape le conte de fées. Guido et Giosué sont déportés et Dora décide de les suivre. Le film bascule ici dans une seconde partie plus dramatique, les décors d’une Italie sous le soleil sont remplacés par un camp de concentration.

Malgré ce terrible destin, Guido explique à son jeune fils que tout n’est qu’un jeu. Les bons joueurs gagnent des points leur permettant à l’issue de remporter le premier prix, un véritable tank. Visiblement, Giosué est en admiration devant ce cadeau de rêve. On retrouve Guido en farceur, mais cette fois pour embellir les jours de son fils qui à cette époque incarne l’insouciance et l’espoir malgré le drame.

1624410092 686 Nouvelle projection La vie est belle de Roberto Benigni Cinema

Même si les larmes ne sont pas loin, nous rions toujours. Roberto Benigni ne rit pas de l’Holocauste, comme nous l’avons peut-être lu ou entendu lors de la sortie du film. Il utilise le rire comme son seul rempart contre l’horreur, rendant l’ignominie presque burlesque. Guido choisit l’humour, la poésie et la dérision pour rendre acceptable ce qui ne peut l’être aux yeux de son enfant.

D’un point de vue plus personnel, je dirais que La vie est belle est une fable émouvante sur la vie, aussi nécessaire que d’autres films, comme Le pianiste ou alors la liste de Schindler où l’espoir prédomine toujours.

La vie est belle a reçu le Grand Prix du Jury du Festival du film de Cannes en 1998, le César du meilleur film étranger en 1999 et trois Oscars en 1999 (Meilleur acteur pour Roberto Benigni, Meilleur film étranger et Meilleure musique pour Nicola Piovani).

Voici la bande annonce du film, avec en prime l’intervention de Roberto Benigni lorsqu’il reçoit le Grand Prix du Jury du Festival du film de Cannes en 1998.

La vie est belle, réalisé par Roberto Benigni. Avec Roberto Benigni, Marisa Paredes, Nicoletta Braschi, Giorgio Cantarini,… Sortie sur nos écrans le 21 octobre 1998.

Sur ce bon film !

.