June 25, 2021

Festivals de musique classique : un été semblable aux anciens

Festivals de musique classique : un été comme avant

Après la panne de 2020, sauf pour le Festival de Grenade, les rencontres reprennent le pouls et la température, même s’il faudra attendre et laisser le temps, avec des programmes variés où foisonnent les grands noms et où opéra, ballet et concerts seront des références durant les mois de juin, juillet et août.

javier-perianes-festival-grenade

Javier Perianes au Festival de Grenade

Petit à petit, la vie revient, avec une prudence logique, à ce qu’elle était. Le monde de la culture aussi. Et les scènes estivales sont préparées avec un programme qui saura divinement asseoir un public avide de cuisine culturelle. Ce sont les citations essentielles d’un été qui tente avec effort de tourner la page.

Le premier rendez-vous à tenir est le Festival international de musique et de danse de Grenade, le seul qui, avec toutes sortes de mesures, changements et refonte de la programmation inclus, a décidé d’affronter la 69e édition de 2020 et de retirer la musique classique du confinement. Les chiffres de la rencontre dirigée par l’incombustible Antonio Moral pour la deuxième année ils accablent : le 70 ans de vie du concours, qui durera 32 jours et 112 spectacles, la plupart gratuits. La liste des artistes est longue, mais nous soulignons les rendez-vous incontournables pour le public. Du 17 juin au 18 juillet. « Croisons les doigts et mettons des bougies et des cierges », comme l’a assuré son directeur lors de la présentation via le « streaming ». Sous la devise de Le rêve d’une nuit d’été pariez sur le souvenir de cette première édition de 1952 et de ses protagonistes : Antonio Ruiz Soler, Ataúlfo Argenta Oui Andrés Ségovie. Il y aura cinq premières musicales et trois premières dansées. Cette édition ronde ouvrira Paul McCreesh.

Il y aura trois résidents les musiciens: Compositeur américain George Crumb (Charleston, 1929), que l’on peut entendre pour la première fois au Centre García Lorca un marathon de douze œuvres. Est-il Projet Crumb-Lorca, directement inspiré de la figure du poète. A côté de cette résidence se trouve le réalisateur finlandais Klaus Mäkelä, à peine 25 ans, qui dirigera trois orchestres : le Philharmonie de Londres, les Orchestre de la ville de Grenade et le Orchestre de Paris. le le pianiste résident sera Javier Perianes que va-t-il interpréter Concerto en la mineur de Grieg, dans le Palais de Carlos V à côté du Philharmonie Londonien avec Klaus Mäkelä, les Quintette de Schumann, dans le Patio de los Mármoles à côté du Quatuor Quiroga et avec un programme intitulé Amour et mort dans un Récital solo le Patio de los Arrayanes.

Les solistes avec leurs propres noms seront les pianistes Christian Zacharias, Arcadi Volodos, Sir András Schiff, Elisabeth Leonskaya, Seong-Jin Cho O Edouard Fernández; à part le guitariste Pablo Sainz-Villegas. Ils agiront également le Cuarteto Quiroga, Al Ayre Español, le Quatuor à cordes de Jérusalem ou la Trio d’arbres, dans le cadre du cycle de musique de chambre.

Le lied sera présent avec un trio imbattable : Florian Boesch avec Malcolm Martineau; Christian Gerhaher avec Gerold Huber; Oui Matthias Goerne avec Alexandre Schmalcz. le Académie du festival baroque abordera La reine des fées de Purcell. La musique baroque sera également représentée par Concerto 1700, avec Carlos Mena; Vieille école; Forme antique, etc. Et dans le programme de danse, il est prévu sur scène à Compagnie nationale de danse, les Ballet Flamenco Andalou, les Compagnie blanche-Li ou la Malandain Ballet Biarritz, entre autres ensembles. Retrouvez ici tous les détails.

le Festival de musique des îles Canaries passe aux mois d’été. De 27 juin au 1er août présentera un nouveau calendrier pour la 37e édition avec des noms comme ceux de Gustavo Dudamel, Mahler Chamber Orchestra, Grigory Sokolov, Thomas Hampson, Fabio Luisi, Basel Chamber Orchestra, Ivo Pogorelich, Bavarian Chamber Philharmonic Orchestra, Freiburg Baroque Orchestra, René Jacobs, Budapest Festival Orchestra, Ivan Fischer , Javier Perianes, Trío Arriaga, Nancy Fabiola Herrera (qui offrira un récital dirigé par René Jacobs), Pedro Halffter, Victor Pablo Pérez, en face de la Orchestre des jeunes des îles Canaries, qui fait ses débuts au Festival, Karel Marc Chichon (qui créera une pièce de Diaz-Jerez avec le Philharmonie des îles Canaries). La section opéra le signe Alors faites-les tous de Mozart (18 et 20 juillet) avec René Jacobs dans la fosse et le Orchestre baroque de Fribourg. Vous pouvez également entendre un arrangement du Carnaval des Animaux avec la narration d’Abubukaka. Retrouvez ici tous les détails.

Festival de Peralada. le Ballet pour la vie de Béjart Ballet Lausanne, sous la direction artistique de Gil Romain, ouvrira le 35e édition, à tenir du 16 juillet au 1er août. Avec une capacité de 70 pour cent, la réunion a deux de ses ancres clés dans la danse et les paroles. le Ballet de Barcelone fera la première Points de vue les 22 juillet. Le gala Ballet sous les étoiles réunira Lucía Lacarra, Ada González, Dores André, Maria Khoreva, Iratxe Ansa, Matthew Goldiong, paroisse de Xanmder, Jorge García Pérez e Igor Bacovitch, qui interprétera des pièces du répertoire classique et de la danse moderne. Dans la section lyrique, deux sont les titres qui retiendront l’attention : une version concert de Tosca de Puccini, avec les voix de Sondra Radvanovsky, Jonas Kaufmann Oui Image de balise Carlos Alvarez, sous la baguette du professeur Luisotti. Ce sera le 25 juillet. Cinq jours plus tard, le 30, ce sera au tour de Orlando, de Haendel, chanté par Xavier Sabata, Sabata, Sabina Puértopas, José Antonio López, Marie Lys et Heb- Maud Hubeaux, dirigé par Dani Espasa et avec scène de Rafael R. Villalobos.

Dans la section des concerts ceux du ténor Benjamin Bernheim (24 juillet), Lise Davidsen (31), la voix wagnérienne du moment, et Image de balise Javier Camarena, qui clôturera le festival avec un récital d’œuvres de avec un programme qui réunira des musiques de Delibes, Bizet, Donizetti, Mozart Oui Puccini les 1er août. Ne manquera pas Guillaume Christie devant de Les arts florissants, présent dans l’Iglesia del Carmen avec la cantate pastorale de Haendel Aminta et Fillide les 1er août mais le soir. Lisez ici toute la programmation.

Quinzaine musicale de Donostiarra. Guipúzcoa, Navarra et Iparralde seront à nouveau des points d’attraction culturelle dans celui-ci 62e édition, qui se tiendra entre 1er et 27 août, après un an de silence. Ce sera le Orchestre Philharmonique du Luxembourg la formation qui inaugurer le cycle symphonique (1er et 2 août) avec deux concerts dirigés par son propriétaire, Gustavo Gimeno, et avec le pianiste Facebook Facebook logo Inscrivez-vous sur Facebook pour communiquer avec Yuja Wang, qui fait ses débuts dans cette rencontre, en tant que soliste. Interprétera le Concerto pour piano n°4 de Rachmaninov, et au deuxième concert (2 août), sera soliste dans le Concerto pour piano n°1 de Farine. Gimeno offrira un troisième rendez-vous devant le Jeune Orchestre du Pays Basque (8 août). Le violoniste virtuose se produira en soliste Julien Rachin dans le Concerto pour violon et orchestre Op.64 de Mendelsshon.

le Orchestre Symphonique de Galice débarquera dans le Kursaal avec son propriétaire, Dima Slobodeniuk et le pianiste Elisabeth Leonskaja (19 août), qui sera soliste au Concerto pour piano n.2 de Brahms. L’orchestre galicien offrira un deuxième concert (20 août) à côté de Chœur de l’Easo. Victor Pablo Perez occupera le podium de la Orchestre National Basque (21 août) et recevra la soprano sur scène Iwona Sobotka, le ténor Airam Hernandez et la basse Frédéric Jost, aussi bien que Orfeon Donostiarra. le Orchestre national d’Espagne revenu (25 août) de la main de son titulaire et directeur artistique, David Afkham. Le violoniste jouera avec eux Léonidas Kavakos.

Le cycle symphonique clôturera le Orchestre du Festival de Budapest (27 août), avec Ivan Fischer sur le podium. Le programme qui sera offert dans le Kursaal se concentre sur le répertoire entre les XIXe et XXe siècles : «Le bœuf sur le toit Op.58“, de Milhaud, les “Concerto pour piano et orchestre en sol majeur“, de Effilochage; “Gymnopathie n°1“, de Satie, et le “Danses galantes“, de Kodaly. Sera au piano Dejan Lazic. Cette année, l’Auditorium accueillera trois récitals : Grigori Sokolov (9 août), vous jouerez une sélection des “Polonais” de Chopin et le “Dix préludes” de Rachmaninov; Oui Mitsuko Uchida (22 août) consacrera une monographie à Schubert, tandis que le violoniste La mère d’Anne-Sophie (26 août) Il est présenté pour la première fois à la Quinzaine avec un récital qui aura Beethoven comme axe. Accédez à toute la programmation ici.

le Schubertíada de Vilabertran se réunira, entre les 12 et 29 août aux grandes voix liederistas dans cette ville de Gérone. Ce sont tous ceux qui sont : Matthias Goerne, André Schuen, Katharina Konradi, Christoph Prégardien, Julia Kleiter, Florian Boesch et Konstantin Krimmel, entre autres. De plus, des formations de chambre telles que la Ensemble Kebyart, les Ensemble Kallia ou la Quatuor Casals; et des pianistes comme Javier Perianes, Nicolas Angelich O Imogen Cooper. La vingt-neuvième édition de la Schubertíada aura lieu à Vilabertran, Castelló d’Empúries et Vilajuïga. Découvrez le programme complet du Festival ici.

Cap Roig aura un récital de Juan Diego Flórez les 31 juillet. Il reste des billets disponibles entre 80 et 130 euros. Le ténor, accompagné du pianiste Vicenzo Scalera, fait ses débuts sur cette scène pour présenter une sélection de chansons et d’airs de compositeurs tels que Rossini, Donizetti, Verdi Oui Massenet, entre autres. Lisez ici les détails du programme.

Starlite Marbella. Il vient sur cette liste parce qu’il célébrera l’un des concerts les plus attendus de Malaga, avec Placido Domingo en tête d’affiche et Ainhoa ​​Arteta en tant qu’invité. Ce sera le 18 août dans l’audition. Plus d’informations ici.

Gemme de Pajares

.